Enfants du Mékong obtient pour la 3ème fois le label IDEAS

Le mot d’Antoine Filloux, directeur général adjoint d’Enfants du Mékong :

Photo d'Antoine Filloux, directeur général adjoint d’Enfants du Mékong

« Le Comité Label IDEAS vient de renouveler le Label pour Enfants du Mékong. Il valorise la vision portée par la gouvernance, la rigueur de la gestion et la transparence, et la qualité du suivi de l’efficacité de l’action sur le terrain. C’est une grande satisfaction qui récompense tous les acteurs de l’association, volontaires, bénévoles et salariés, qui œuvrent sans relâche pour redonner une dignité aux enfants très pauvres d’Asie du sud-est. »

Depuis 1958, Enfants du Mékong aide l’enfance en Asie du Sud-est.

Enfants du Mékong a pour mission d’éduquer, de former et d’accompagner les enfants et les jeunes, afin de leur permettre d’améliorer leurs conditions de vie matérielles et de se construire, intellectuellement, affectivement et moralement. Enfants du Mékong accompagne les enfants le plus loin possible en fonction de leurs capacités, de leurs envies et les accompagne jusqu’à leur insertion professionnelle.

Le Label IDEAS : une démarche structurante et exigeante 

Le Label IDEAS est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques. Ce référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation à but non lucratif : gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité de l’action.
Les organismes présentent leur candidature au terme de l’accompagnement mené par IDEAS qui a pour objectif d’optimiser leur fonctionnement et de renforcer leur capacité d’action et de développement.


Handicap International Suisse obtient le label IDEAS

logo Handicap international

Handicap International vient en aide aux populations vulnérables, notamment aux personnes handicapées, partout dans le monde où cela s’avère nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

Le mot de Marco Kirschbaum, directeur de Handicap International Suisse

« C’est avec fierté que nous avons reçu cette labellisation. Le processus exigeant nous a permis d’améliorer nos procédures internes et de développer une gestion de qualité. Cela n’aurait pu se faire sans le soutien inestimable de bénévoles à nos côtés ».

Handicap International Suisse est une association nationale du réseau Handicap International.

Créée en 1982, Handicap International est composée d’un réseau de huit associations nationales (Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni, Suisse) et d’une fédération établie en 2009.

Outre leur participation aux mécanismes de gouvernance fédéraux à l’élaboration et au monitoring de la stratégie fédérale, les associations du réseau ont des missions distinctes et complémentaires : l’appui aux activités, la mobilisation de l’opinion publique et la recherche de fonds institutionnels et privés destinés à la mise en œuvre de la mission sociale commune.

La Fédération Handicap International assure, quant à elle, l’animation du réseau international et la réalisation des programmes dans le monde.

www.handicap-international.ch

Le Label IDEAS : une démarche structurante et exigeante 

Le Label IDEAS est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques. Ce référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation à but non lucratif : gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité de l’action.
Les organismes présentent leur candidature au terme de l’accompagnement mené par IDEAS qui a pour objectif d’optimiser leur fonctionnement et de renforcer leur capacité d’action et de développement.


Image d'illustration PLF 2020

Projet de loi de finances pour 2020 : point sur les évolutions fiscales du mécénat d’entreprise

Le 15 novembre, lors de l’examen du projet de loi de finances 2020 à l’Assemblée Nationale, les députés ont adopté l’article 50 qui remet en question la fiscalité du mécénat.

La Coordination Générosités*, collectif d’acteurs dont fait partie l’Institut IDEAS, se mobilise depuis plusieurs mois pour alerter sur les conséquences de cette remise en cause pour les associations et rappelle que la stabilité du cadre fiscal est un élément déterminant pour le développement du mécénat.

Que faut-il retenir de l’article 50 ?

– L’adoption d’un amendement visant à réduire de 60% à 40% le taux de la réduction d’impôt à laquelle donne droit le mécénat d’entreprise, au-delà de 2 millions d’euros de dons annuels par entreprise.

Exception : les dons pour les organismes « loi Coluche » d’aide aux personnes en difficulté pour lesquels le taux de réduction d’impôt demeurera de 60%

– L’adoption d’un amendement portant à 20 000 euros désormais la franchise de 10 000 euros mise en place par la précédente loi de finances. (Signe d’encouragement pour le mécénat des TPE/PME)

Quelle suite ?

La prochaine étape est le passage de l’article 50 devant le Sénat début décembre. Si l’article, qui sera discuté en séance publique, est rejeté par le Sénat il reviendra alors en nouvelle lecture à l’Assemblée nationale.

Les membres de la Coordination Générosités restent donc mobilisés.

Nous invitons chaque association ou fondation à s’engager sur Twitter autour du mot d’ordre #Nonalarticle50 pour partager l’impact positif du mécénat sur la vie des bénéficiaires.

Cette mobilisation est épaulée par des députés qui restent engagés pour le retrait de l’article, notamment Sarah El Haïry et Naïma Moutchou, qui planchent également sur un rapport sur le développement de la philanthropie à la française qui devrait être présenté mi-janvier.

 

 

* La Coordination Générosités regroupe : Admical, Association Française des Fundraisers, Centre Français des Fonds et Fondations, Don en Confiance, France générosités, Les Entreprises pour la Cité, IDAF, IDEAS et Mouvement associatif.


Illustration du mois de l'ESS avec le logo de l'APEC (des gens en action)

[26/11] Matinale "Réussissez vos recrutements" par l'APEC - Mois de l'ESS

Image mois de l'ESS avec logo de l'APEC

A l’occasion du “Mois de l’Économie Sociale et Solidaire“, l’APEC organise une matinale destinée aux TPE-PME de l’ESS et aux associations sur le thème du recrutement.

Dans le cadre d’un partenariat entre l’APEC et l’Institut IDEAS, nous interviendrons pour présenter le Guide des Bonnes Pratiques. L’objectif de cette collaboration : aider les organismes à but non lucratif à approfondir leur “Gestion des Richesses humaines”, l’un des nouveaux thèmes du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Mardi 26 novembre de 9h à 13h à Paris

Programme

Introduction

– Intervention de l’Apec, de la CRESS IDF et d’Uniformation sur les conditions de réussite d’un recrutement

– Témoignage de Pascal Jazat, DRH, sur ses propres pratiques au sein d’AFG Autisme

3 thèmes pour perfectionner vos pratiques de recrutement :

-Définir votre besoin en recrutement et diffuser une offre efficace-Présélectionner les candidats et les questionner efficacement en entretien

-Réussir l’intégration de vos nouveaux collaborateurs pour un recrutement durable

Avec l’intervention de Marie-Bernard Delom de l’Institut IDEAS


[à lire ] Un partenariat efficace au service des acteurs de l’intérêt général

Cet article, rédigé pour le magazine SIC d’octobre 2019, présente le partenariat de plus de 10 ans entre l’Institut IDEAS et le Conseil supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables au profit de la montée en compétence et de la professionnalisation des associations et des fondations.

L’Institut IDEAS, association d’intérêt général, a été créé en 2005, sur un principe d’action original : faire converger les attentes et les besoins des associations, des mécènes, des philanthropes et des professionnels de l’expertise comptable et de l’audit. Ce principe s’est concrétisé par cinq missions :

  • élaborer et promouvoir un guide de bonnes pratiques (lancé en 2008) à l’usage des associations et des fondations ;
  • accompagner ces organismes vers les meilleures pratiques décrites dans le guide ;
  • organiser la délivrance d’un label attribué par un comité autonome attestant du bon niveau de conformité des organismes au guide IDEAS ;
  • organiser et développer les échanges de bonnes pratiques entre acteurs et en valoriser les résultats ;
  • favoriser la convergence entre philanthropes et acteurs de la solidarité.

 

Les experts-comptables sont associés depuis la création d’IDEAS, à tous les niveaux et dans des modalités différentes, à chacune de ces missions stratégiques.

 

Aujourd’hui cette collaboration se traduit très concrètement par :

  • un outil co-construit par les parties prenantes : le guide IDEAS des Bonnes Pratiques ;
  • des missions de conseil élargies pour les experts-comptables ;
  • des missions de contrôle pour les experts-comptables et les commissaires aux comptes dans le cadre de la démarche de labellisation IDEAS ;
  • l’engagement bénévole des professionnels dans la démarche d’accompagnement au label IDEAS.

L’année 2019 marque une nouvelle étape dans le développement d’IDEAS

Témoin privilégié des transformations du secteur associatif et de la philanthropie et fort de ses dix ans d’expérience d’accompagnement des associations et des fondations, Ideas renouvelle le guide des bonnes pratiques afin de :

  • développer la notion de responsabilité sociétale des organisations ;
  • approfondir certaines thématiques telles que la gestion des richesses humaines ou l’évaluation de la performance ;
  • introduire la notion de mesure d’impact et renforcer l’efficacité opérationnelle du guide.

La présentation de cet outil renouvelé et enrichi a eu lieu au siège du Conseil supérieur le 17 juin dernier lors d’une table ronde animée par le président du Comité Expert Ideas, Paul Prud’Homme, sur le thème : « Evolutions, mutations, de quoi parle-t-on ? La réponse d’Ideas dans le nouveau guide des Bonnes pratiques ».

 

Comme le précédent, ce nouveau guide sera mis en ligne, accessible à tous, à l’automne 2019, lors du lancement du nouveau site internet d’IDEAS.

IDEAS proposera donc de nouvelles formations (début 2020) aux experts-­comptables et commissaires aux comptes qui souhaitent rejoindre l’équipe des conseillers bénévoles qui accompagnent les associations et les fondations candidates au label.

Il faut aussi rappeler que dans le cadre de la labellisation, il est indispensable de nommer un commissaire aux comptes, même s’il n’est pas juridiquement obligatoire (Bonnes pratiques 11 et 52).

Aujourd’hui, ce sont plus de 120 conseillers, dont près de 25 experts-comptables, qui sont engagés dans la mission de labellisation et IDEAS recrute tout au long de l’année de nouveaux candidats.

 

Grâce au guide IDEAS des Bonnes pratiques, les experts-comptables enrichissent leurs relations client et développent leurs missions car ils restent le conseil privilégié sur nombre des actions à entreprendre dans le cadre de la démarche de labellisation, tant pour la gouvernance associative que pour la mise en place d’indicateurs d’efficacité de l’action ou enfin au niveau de la transparence financière, notamment avec l’application du nouveau règlement comptable ANC n°2018-06.

 

Un expert-comptable, conseiller bénévole, témoigne : « La démarche IDEAS m’a permis d’inviter une association à fiabiliser et systématiser le contrôle de ses programmes et à comparer la performance relative des actions engagées. Cette sensibilisation passera par une implication plus grande de l’expert-comptable en charge du dossier, notamment avec la mise en place d’une comptabilité analytique adaptée. »

 

C’est donc un partenariat renouvelé avec la profession, dans une nouvelle dynamique depuis 2017 impulsée par Chakib Hafiani, président du Comité secteur Non-marchand-associations.

Article rédigé pour le n°388 du Magazine SIC  édité par le CSOEC (Conseil supérieur de l’Ordre des Experts Comptables).

Pour consulter les numéros précédents, cliquer ici. 


image d'Isabelle Gougenheim en interview

[à voir] Retour sur le FNAF : Interview vidéo d'Isabelle Gougenheim

L’Institut IDEAS a rendu public son nouveau Guide des Bonnes Pratiques lors de la 14ème édition du Forum National des Associations et Fondations.  Découvrez l’interview d’Isabelle Gougenheim.

Dans cet entretien, Isabelle Gougenheim, Présidente de l’Institut IDEAS, rappelle l’objectif de notre association : soutenir la contribution des associations et des fondations à l’intérêt général. Pour expliciter cette mission, elle revient sur les spécificités la démarche IDEAS : accompagner les acteurs de l’intérêt général dans une dynamique d’amélioration continue. Très concrètement, elle détaille le nouveau Guide IDEAS des Bonnes Pratiques, présenté sur notre espace ce jour-là.

Résultat d’un travail collaboratif et de 10 ans d’expérience, le Guide IDEAS évolue pour aider associations, fondations et fonds de dotation à faire face aux évolutions de leur environnement. Plus court, plus clair, pour plus d’impact, téléchargez-le sur notre site www.ideas.asso.fr !


EFUS obtient pour la 2ème fois le label IDEAS

Le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus) est le seul réseau européen d’autorités locales et régionales consacré à la sécurité urbaine.

L’Efus est un lieu de soutien et d’inspiration pour les élus locaux et leurs équipes convaincus de la nécessité de travailler ensemble, au-delà des clivages politiques, pour une sécurité durable. Il favorise les échanges d’expériences entre collectivités selon le principe « les villes aident les villes ».

 

Le Label IDEAS : une démarche structurante et exigeante 

Le Label IDEAS est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques. Ce référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation à but non lucratif : gouvernance, gestion financière et suivi de l’efficacité de l’action.
Les organismes présentent leur candidature au terme de l’accompagnement mené par IDEAS qui a pour objectif d’optimiser leur fonctionnement et de renforcer leur capacité d’action et de développement.

Le mot de  Bernard Rivaillé, Adjoint au Maire de Lormont, membre du Comité Executif Efus, président du Comité d’audit.

“Le Forum européen pour la sécurité urbaine (Efus) est fier de voir renouvelé son label qui souligne le bon fonctionnement de notre association et notamment l’exigence et l’éthique dont nous faisons preuve dans notre gestion quotidienne depuis de nombreuses années. Le label IDEAS est un gage d’excellence que nous sommes ravis de pouvoir valoriser auprès de nos membres, partenaires et financeurs. ”  


Photo du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques

Nouveau Guide IDEAS : 90 bonnes pratiques pour aider les associations à faire face à leurs enjeux

Photo du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques

Un nouveau Guide : plus court, plus clair pour plus d’impact.

Le résultat d’un travail collectif et de 10 ans d’expérience dans l’accompagnement des organismes à but non lucratif.

Le nouveau Guide IDEAS a été présenté, le 16 octobre lors du Forum National des Associations et Fondations

Une nécessité : renforcer les capacités des associations et des fondations

Baisse des subventions, rationalisation des dépenses, hausse des besoins sociétaux…, la liste est longue des enjeux auxquels doivent faire face les dirigeants d’associations, et ils sont souvent seuls face à ces exigences. Le Guide IDEAS propose 90 Bonnes Pratiques pour les aider à engager leur organisation dans une dynamique d’amélioration continue.

A destination des dirigeants et de leurs équipes, c’est un outil de structuration et de capacity building pour favoriser le développement des associations et des fondations.

A partir du 16 octobre, le Guide sera librement téléchargeable sur www.ideas.asso.fr.

(licence Creative Commons).

Une approche unique : rapprocher les besoins des associations et les attentes des mécènes et financeurs

Le Guide IDEAS a été conçu par un comité Expert qui a pour particularité de rassembler des personnalités d’horizons très divers : associations, fondations, mécènes privés, entreprises, experts de l’évaluation, du contrôle et de l’audit…, qui ont travaillé ensemble pour garantir la pluralité des regards.

Résultat : 90 bonnes pratiques regroupés autour de 3 thèmes clés : Gouvernance, Finance, Pilotage & Évaluation, pour une véritable analyse stratégique de l’organisation.

Un Label pour valoriser associations et fondations

Les associations et fondations qui souhaitent mettre en œuvre le Guide IDEAS peuvent solliciter un accompagnement gratuit, qui sera réalisé par une équipe de 2 conseillers bénévoles recrutés et formés par l’institut IDEAS. Cette démarche dure en moyenne 18 mois et conduit à solliciter le label IDEAS.

Ce Label attribué par un comité indépendant atteste que l’organisme répond aux exigences du Guide IDEAS et constitue un outil de valorisation auprès des financeurs (mécènes, philanthropes, institutions) et des partenaires.

Avec ce nouveau Guide, l’institut IDEAS réaffirme son objectif : valoriser la qualité des acteurs de l’intérêt général.

Logo de la Fondation du Crédit Coopératif

La refonte de ce guide a bénéficié du soutien de la Fondation Crédit Coopératif.


ESS et création de valeur

ESS & création de valeur : vers une approche prospective de la mesure d'impact social

La Fonda, l’Avise et le Labo de l’ESS ont rendu publique la synthèse de leurs travaux d’étude sur le sujet de l’évaluation de l’impact social, à l’occasion d’un colloque organisé le 8 octobre dernier à Paris. L’Institut IDEAS, membre du Comité consultatif, a contribué activement à ces travaux.

Avant-propos

L’Avise, la Fonda et le Labo de l’ESS ont pris l’initiative en 2016 de lancer une étude approfondie sur le sujet de la mesure d’impact social, associant organisations de l’ESS, experts, acteurs de l’évaluation, porteurs de projets et financeurs, rassemblés et réunis dans le cadre d’ateliers favorisant l’intelligence collective.

Intitulée « ESS & Création de valeur : une approche prospective de la mesure d’impact social », cette étude a débuté en janvier 2017 et s’est terminée en juin 2019. Son objectif : proposer une vision renouvelée des démarches d’évaluation d’impact et préparer le terrain à l’expérimentation de ces nouvelles approches.

Une étude en trois phases

L’étude « ESS & création de valeur » s’articule en trois étapes :

— Phase 1 – La mesure d’impact social : caractéristiques, avantages et limites des démarches existantes.

Partant de la littérature sur le sujet, des travaux déjà produits par nos organisations sur la question et d’une analyse des pratiques remontées par les acteurs de terrain, cette phase a pour objectif de dresser l’état de l’art et de mettre en perspective les expériences de mesure d’impact actuellement pratiquées.

La phase 1 a été pilotée par l’Avise. Le rapport intermédiaire est à consulter ici.

— Phase 2 – Sources et formes émergentes de création de valeur sociale : quels domaines d’innovation pour la mesure d’impact social ?

Cette étape consiste à mobiliser et à présenter aux acteurs les analyses récentes relatives à la transformation des chaînes de valeur, à la mesure des externalités et à la problématique macroéconomique des moteurs de l’investissement afin de construire une vision créative de la mesure de la valeur tenant compte de la coordination des activités, de la coopération, de la mutualisation des ressources et du développement d’une approche plus transversale des besoins sociaux. L’objectif est de proposer une cartographie de ces modalités émergentes de création de valeur et d’identifier les enjeux inhérents à leur mesure.

La phase 2 a été pilotée par la Fonda. Le rapport intermédiaire est à consulter ici.

— Phase 3 – Pistes d’action pour le renouvellement de la mesure d’impact social : cette phase permet, sur la base des travaux précédents, de proposer une réflexion construite sur un raisonnement pédagogique appuyé sur sept prérequis facilitant la mise en place d’une démarche continue et progressive d’évaluation. En permettant une meilleure appropriation du processus d’évaluation, cette phase a pour ambition de démontrer que la mesure d’impact social est avant tout bénéfique et au service des entités.

La phase 3 a été pilotée par le Labo de l’ESS. Le rapport intermédiaire est à consulter ici.


[à lire ] IDEAS, un Guide et une démarche structurante pour les associations, fondations et fonds de dotation

Cet article, rédigé pour la lettre du CSOEC d’octobre 2019, résume les échanges de la table ronde organisée par l’Institut IDEAS. Le thème :  évolutions, mutations du secteur associatif et bonnes pratiques. Cet évènement fut l’occasion d’annoncer la sortie prochaine du nouveau Guide IDEAS des Bonnes Pratiques, outil structurant pour les organismes à but non lucratif. 

Créé en 2005, l’institut IDEAS s’est donné pour mission de soutenir la contribution des associations, des fondations et fonds de dotation, à l’intérêt général. Ses objectifs principaux sont de développer la capacité d’action des organismes à but non lucratif, de valoriser leur qualité et leur démarche de progrès grâce à un Label, et de contribuer au développement de la philanthropie. Grâce au partenariat original mis en œuvre avec le Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables et la Compagnie nationale des commissaires aux comptes, l’institut IDEAS a développé sa démarche d’accompagne-ment auprès d’une centaine d’organismes à but non lucratif. Aujourd’hui ce sont plus de 50 associations et fondations qui sont labellisées IDEAS. En 2019, l’institut franchit une nouvelle étape de son développement, qui sera illustrée notamment par une nouvelle identité graphique et un nouveau site internet. Mais l’évènement marquant de cette année a été célébré en avant-première au Conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables le 17 juin dernier : l’Institut IDEAS y a présenté sa nouvelle édition du Guide des Bonnes Pratiques. En effet, témoin privilégié des transformations du secteur associatif et de la philanthropie et fort de 10 ans d’expérience dans l’accompagnement des associations et des fondations, IDEAS renouvelle le Guide des Bonnes Pratiques. Ce guide est un outil structurant, qui propose désormais 90 Bonnes Pratiques, dans les 3 domaines : gouvernance, finance, pilotage & évaluation. Il permet d’aborder les points clés du fonctionnement d’un organisme pour l’ai-der à faire face à ses enjeux. Les objectifs de cette nouvelle édition sont multiples. Il s’agissait d’approfondir certaines thématiques telles que la gestion des richesses humaines ou l’évaluation de la performance, de développer la notion de Responsabilité Sociétale des Organisations, et d’introduire la notion de mesure d’impact, tout en renforçant l’efficacité opérationnelle de ce guide.

La présentation du Guide des Bonnes Pratiques, renouvelé et enrichi, a donné lieu à une table ronde animée par le Président du Comité Expert IDEAS, Paul Prud’Homme, sur le thème : « Evolutions, mutations, de quoi parle-t-on ? La réponse d’IDEAS dans le nouveau Guide des Bonnes Pratiques ».

En introduction de cette soirée, toutes les parties prenantes d’IDEAS, associations et fondations, conseillers bénévoles, partenaires, mécènes et philanthropes, membres des Comités Label et Expert d’IDEAS ont été chaleureusement accueillis par Chakib HAFIANI, Président du comité non-marchand du CSOEC, qui a rappelé l’engagement de l’Ordre aux côtés de l’institut, en qualité de fondateur, inspirateur et partenaire de la visibilité d’IDEAS auprès de la profession, grâce à la mise en œuvre de nombreux projets communs.

A titre d’exemple, on peut rappeler la formation dédiée au nouveau règlement comptable, organisée dans le cadre d’un IDEASLab, en partenariat avec la Compagnie nationale des commissaires aux comptes. Cette formation, la 1ère organisée à ce niveau d’expertise pour les dirigeants et responsables administratifs et financiers des associations, a répondu à une attente forte et a été vivement appréciée des très nombreux participants. Car l’objectif d’IDEAS est bien d’outiller et d’accompagner les associations et les fondations afin de leur permettre de faire face aux conséquences d’un environnement très évolutif. Aussi, pour tenter de mieux cerner ces enjeux, trois intervenants de référence, représentatifs du positionnement unique de l’institut au carrefour des mondes associatif, de la philanthropie et du mécénat, ont partagé leurs points de vue, éclairant deux thèmes clés des évolutions à l’œuvre : la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO) et la mesure de l’impact social.

Philippe Jahshan, Président du Mouvement Associatif et de Coordination Sud, Arthur Gautier, Directeur Exécutif de la Chaire Philanthropie de l’ESSEC et Christophe Vernier, Secrétaire Général de la Fondation Crédit Coopératif, ont partagé leur vision, chacun dans son domaine d’expérience, de la prise en compte de ces sujets par les acteurs de terrain. Les niveaux de maturité sont encore très hétérogènes selon les secteurs, mais la prise de conscience est réelle et effective. Philippe Jahshan a ainsi rappelé que les ONG se sont emparées du sujet de la mesure d’impact depuis plus de 20 ans déjà, en lien avec leurs bailleurs, car le succès de toute démarche est lié à la qualité du dialogue engagé, afin de co-construire les indicateurs pertinents et utiles à l’amélioration des pratiques. Arthur Gautier a souligné l’évolution de la relation association / philanthrope qui va désormais au-delà du simple financement de projet, pour soutenir également la structuration de l’organisation, gage d’un impact amélioré sur les bénéficiaires. Christophe Vernier, pour que ces thématiques de la RSO et de la mesure d’impact soient appréhendées au mieux par les associations et les fondations, a mis en garde contre le risque d’une normalisation qui enfermerait les pratiques et ne répondrait pas à la richesse et à la diversité des modalités d’intervention au plus près des besoins sociétaux. C’est bien l’esprit du nouveau Guide IDEAS des bonnes Pratiques qui, grâce à la pluralité des approches de ces contributeurs (cf la composition du comité Expert) et à la large consultation dont il a fait l’objet, propose 90 Bonnes Pratiques pour enclencher une dynamique d’amélioration continue au sein de l’organisation. Cette démarche de progrès est valorisée depuis près de 10 ans par un label : le Label IDEAS, qui atteste de la qualité de l’organisme dans les 3 champs : gouvernance, finance, et pilotage & évaluation.

Article rédigé pour le n°51 de LA LETTRE ” ACTU EXPERTS ASSOCIATIONS “ du CSOEC (Conseil supérieur de l’Ordre des Experts Comptables)

Pour consulter les numéros précédents, cliquer ici.