Événement « Rapport Philanthropie »: un débat très riche autour des 35 propositions des députées Sarah El Hairy et Naima Moutchou

L’Institut IDEAS se réjouit d’avoir contribué, au sein du collectif de la Coordination Générosités, à l’organisation de cette rencontre. Isabelle Gougenheim, Présidente de l'Institut IDEAS, est intervenue sur l’objectif de clarification et de stabilisation du cadre juridique, pour favoriser la transparence, levier indispensable au développement de la philanthropie.

Le 25 juin dernier, l’Institut IDEAS, dans le cadre de la Coordination Générosités, a conjointement organisé un débat avec les députés Sarah El Haïry et Naïma Moutchou pour échanger au sujet de leur rapport sur l’évolution du cadre de la philanthropie.

Le débat s’est organisé autour des 3 axes du rapport « La philanthropie à la française », avec plusieurs centaines de participants à ce Webinaire, mis en place par l’AFF.

La densité des échanges, et la précision des questions ont démontré que, si les attentes sont fortes, dans cette période de grande instabilité, tous les acteurs sont déterminés à s’engager de façon constructive derrière ces objectifs.

Lire le rapport >
Logos des membres de la Coordination Générosités : Admical, Association Française des Fundraisers, Centre Français des Fonds et Fondations, Don en Confiance, France générosités, Les Entreprises pour la Cité, IDAF, IDEAS et Mouvement associatif.

* La Coordination Générosités regroupe : Admical, Association Française des Fundraisers, Centre Français des Fonds et Fondations, Don en Confiance, France générosités, Les Entreprises pour la Cité, IDAF, IDEAS et Mouvement associatif.


[25/06] Webinaire AFF : « Mécénat et dons majeurs dans le contexte du Covid-19 : 12 points d’attention pour sécuriser vos financements»

Webinaire animé par Catherine Sudres de CAUSES &CO et Suzanne Chami de l’Institut IDEAS, dans le cadre du séminaire annuel de l’AFF.

Les entreprises ont annoncé des dons substantiels pour soutenir la recherche, les structures médicales et médico-sociales. Mais après ? Quels vont être les arbitrages financiers des mécènes ? Cela va-t-il modifier le choix des causes et des bénéficiaires, les montants ? Comment émerger dans un univers aspiré par la cause du Covid-19 ? Comment rassurer des financeurs sur-sollicités et sécuriser votre modèle économique ? Nous vous guidons pour identifier les réponses à apporter aux menaces et opportunités du moment.

Webinaire animé par Catherine Sudres, consultante fondatrice de CAUSES &CO et Suzanne Chami, Déléguée générale Institut IDEAS.

Webinaire Jeudi 25 juin à 10h

Programme et inscription >

Catherine Sudres 

Photo de Catherine Sudres de Causes and co

Pilote pendant près de 15 ans des programmes de relation clients au sein du groupe Young et Rubicam. Après une formation au management associatif, elle décide de se consacrer entièrement à l’intérêt général et rejoint maxima en 2004. En tant que DGA de l’agence, elle accompagne de nombreuses associations et fondations mais aussi des entreprises dans le développement de leur stratégie d’engagement. Elle crée Causes & Co en 2012 afin de proposer aux organisations un modèle de collaboration souple et économe et un accompagnement sur mesure privilégiant l’écoute et la co-construction.

Causes and Co intervient sur trois dimensions : stratégies de collecte et de mécénat, positionnement projet et marque associative, animation d’ateliers de réflexion stratégique.

Suzanne Chami 

Photo de Suzanne Chami

Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris et de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Suzanne Chami développe l’activité de l’Institut IDEAS depuis sa création en 2005. Elle a contribué notamment à la conception des outils méthodologiques et à la mise en œuvre de la démarche d’accompagnement sur la base du Guide IDEAS des bonnes pratiques. Elle est aujourd’hui déléguée générale de l’institut. A ce titre, elle agit auprès des associations et de leurs parties prenantes, tels que les financeurs publics et privés, pour favoriser l’émergence de nouvelles modalités partenariales entre les acteurs du monde associatif et de la philanthropie. Elle est ainsi le témoin privilégié des évolutions et des enjeux auxquels le secteur non-lucratif fait face.


[25/06] Webinaire : Rapport Philanthropie : qu'en retenir ?

Le rapport sur l’évolution du cadre de la philanthropie, confié par le Premier Ministre aux députées Sarah El Haïry et Naïma Moutchou,  lui a été remis le mardi 9 juin 2020, en présence de Gabriel ATTAL, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse. De ce rapport à 360°C, le premier du genre, il ressort 35 propositions concrètes.  
L’Institut IDEAS, avec la Coordination générosités, vous propose de revenir sur les 4 grandes questions qui irriguent l’ensemble du rapport : 
Comment définir la « philanthropie à la française » ? 
Fondation : quel statut, pour quel objet ? 
Quels leviers pour le développement des ressources ? 
Quelle représentativité politique pour notre secteur dans le « Monde d’après » ?

Lire le rapport >

Webinaire : Jeudi 25 juin à 17h30

"Rapport Philanthropie : qu'en retenir ?"

Un débat proposé par la Coordination générosités*

avec les députées Sarah El Haïry et Naïma Moutchou

Inscription réservée aux organismes accompagnés par l'Institut IDEAS

et aux  membres des organisations de la Coordination générosités

Logos des membres de la Coordination Générosités : Admical, Association Française des Fundraisers, Centre Français des Fonds et Fondations, Don en Confiance, France générosités, Les Entreprises pour la Cité, IDAF, IDEAS et Mouvement associatif.

* La Coordination Générosités regroupe : Admical, Association Française des Fundraisers, Centre Français des Fonds et Fondations, Don en Confiance, France générosités, Les Entreprises pour la Cité, IDAF, IDEAS et Mouvement associatif.


[07/07] Atelier IDEASLab en visio : "Les Bonnes Pratiques RH salariés/bénévoles au service de votre projet associatif"

IDEASlab en visio

Atelier IDEASLab en visioconférence

Les Bonnes Pratiques RH salariés/bénévoles

au service de votre projet associatif

Le mardi 7 juillet 2020

de 9h à 12h30

Cet atelier sera co-animé par Guillaume Douet de l’IEDH

et Jean-François Le Page de l’institut IDEAS

Les objectifs de cet atelier IDEASLab :

– Approfondir les bonnes pratiques Richesses Humaines du nouveau guide IDEAS

– Souligner les particularités relatives aux salariés et aux bénévoles

– Vous aider à mettre en oeuvre une politique des Richesses Humaines adaptée à votre projet associatif

– Répondre à vos questions d’actualité sur la gestion de vos ressources humaines (salariés, bénévoles, volontaires)

Exceptionnellement gratuit et ouvert à tous les organismes à but non lucratif.

Inscription obligatoire. Le lien vous sera communiqué la veille du webinaire.

L’IEDH

Depuis plus de vingt ans, l’Institut Européen de Développement Humain (IEDH) propose des actions de formation pour un développement harmonieux de la personne humaine dans toutes les étapes de sa vie.

Il intervient pour des associations ou des organisations, et pour des particuliers afin de mettre les outils professionnels de formation continue à la portée de tous. Chacun peut ainsi développer des compétences (savoir, savoir-faire, savoir-être) adaptées à ses engagements.

www.iedh.fr

Les ateliers IDEASLab, en bref :

Ces ateliers permettent d’approfondir des thèmes majeurs du Guide des Bonnes Pratiques mais aussi de traiter des thèmes d’actualité. Les ateliers IDEASLab sont gratuits pour les organismes accompagnés par l’Institut IDEAS, tant en pré-label qu’en post-label. Selon les IDEASlabs, quelques places sont ouvertes à d’autres organismes qui souhaiteraient se former ou nous rencontrer par ce biais. Une participation financière leur sera demandée.

Image par Pexels de Pixabay


Image de la couverture du rapport Annuel IDEAS 2019

Découvrez le Rapport Annuel 2019 de l’Institut IDEAS

Le 15 juin dernier, lors de son assemblée générale, l’Institut IDEAS a présenté son rapport annuel pour l’année 2019. Découvrez les principales actions de l’institut pour soutenir et accompagner le développement les acteurs de l’intérêt général !

2019 a été une année majeure pour IDEAS, avec l’aboutissement de deux chantiers de transformation qui nous permettent aujourd’hui d’agir plus efficacement et au bénéfice d’acteurs toujours plus nombreux :

– La finalisation et la parution du nouveau guide des Bonnes Pratiques,

– Un site Internet entièrement repensé, véritable site ressources

La crise sanitaire du premier trimestre 2020 a bouleversé beaucoup de nos repères. Elle a démontré la fragilité de nos économies et nous a rappelé l’importance de la proximité, de l’engagement individuel, de la solidarité et des liens sociaux qui permettent à une société d’être à la hauteur de son humanité.

La diversité des initiatives de solidarité a également rappelé l’importance de se doter d’une grille de lecture et d’outils adaptés, pour bien comprendre qui sont les porteurs de projets, et quelles sont la portée et la durabilité de leurs actions.

Depuis plus de 15 ans, l’institut IDEAS contribue de manière concrète et efficace à renforcer la capacité d’action et de développement des associations et des fondations pour leur permettre de jouer leur rôle en toutes circonstances.

Je voudrai aussi souligner le formidable engagement de toute l’équipe et des conseillers bénévoles qui travaillent de façon constructive et durable pour démultiplier les actions de l’Institut.

Soyez des nôtres, les acteurs de l’intérêt général le méritent et en ont besoin.

Bonne lecture

Isabelle Gougenheim

Présidente


Loupe sur la couverture du Juris associations n'616

Guide IDEAS des Bonnes Pratiques : l’intelligence collective au service de l’intérêt général

L’Institut IDEAS vous propose d’approfondir votre connaissance du Guide IDEAS, véritable outil méthodologique à 360°, grâce à cet article initialement paru dans le dossier spécial de Juris Associations n°616

Photo du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques

Le « Guide IDEAS des bonnes pratiques » est un outil méthodologique à destination des organismes à but non lucratif. Son objectif est d’engager la structure dans une dynamique d’amélioration continue pour optimiser son action et favoriser son développement.

Le Guide des bonnes pratiques a été profondément repensé en 2019 – la première version fut élaborée entre 2007 et 2008 – après deux années de travaux du Comité Expert IDEAS, et enrichi par une consultation large de plus de 100 personnes. Pour garantir la pluralité des regards et la convergence des attentes et des besoins des parties prenantes, le Comité Expert rassemble des personnalités d’horizons très divers : associations, fondations, mécènes, spécialistes de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE), financeurs de l’économie sociale et solidaire (ESS), entreprises, experts de l’évaluation, du contrôle et de l’audit.

L’ambition poursuivie pour cette seconde édition est de capitaliser sur les enseignements de 10 années de pratique, mais également d’intégrer les enjeux liés à la RSE* et les nouvelles exigences de l’ESS et de ses financeurs.

Trois  thèmes structurants

Le Guide propose ainsi 90 bonnes pratiques – le précédent Guide comprenait 120 indicateurs – qui permettent d’aborder les points clés du fonctionnement d’un organisme à but non lucratif, au travers de trois grands thèmes structurants : « gouvernance », « finances », et « pilotage & évaluation ».

Le nouveau Guide est plus resserré, plus ambitieux et plus lisible. Ce n’est pas un guide normatif. Il vise bien au contraire à s’adapter aux différentes entités, à leur modèle, à leur organisation, tout en leur donnant un cap clair et un cadre, défini par chaque bonne pratique.

Il prend mieux en considération les parties prenantes et intègre désormais la démarche de mesure d’impact.

Les trois thèmes forment un tout et leur complémentarité est consubstantielle :

  • la « gouvernance » est sans conteste le thème majeur, qui pose les fondamentaux associatifs et ouvre la démarche à la prise en compte des parties prenantes, introduisant ainsi de façon transversale la responsabilité sociétale ;

 

  • le volet « finances » est le thème charnière qui permet d’articuler vision et action. Il s’agit sans doute de la dimension la mieux comprise car incontournable : un socle à la conduite du progrès. Le volet « finances » engage par ailleurs l’entité à mettre en place une comptabilité fiable, produire une information financière de qualité et à s’appuyer sur une gestion budgétaire performante ;

 

  • la dimension « pilotage & évaluation », troisième pilier essentiel du Guide IDEAS, propose de s’appuyer sur un système complet de pilotage pour mesurer et évaluer les actions.

Il est à noter que le nouveau Guide intègre désormais les nouvelles obligations comptables issues notamment du règlement de l’Autorité des normes comptables (ANC) no 2018-06 mais les objectifs généraux restent les mêmes : rendre compte en toute transparence et avec pédagogie et valoriser la « bonne gestion » de l’organisme.

Le Guide couvre 3 thèmes déclinés en 14 objectifs et 90 bonnes pratiques

Picto représentant le thème gouvernance

Gouvernance

  • Fondamentaux associatifs définis
  • Gouvernance performante
  • Gestion désintéressée et transparente
  • Stratégie à moyen terme
  • Gestion des risques dynamique
  • Gestion des richesses humaines
  • Respect des financeurs et partenaires
  • Communication transparente

Picto représentant le thème finance

Finances

  • Comptabilité fidèle
  • Information financière de qualité
  • Gestion budgétaire performante

Picto représentant le thème pilotage et évaluation

Pilotage et Evaluation

  • Système complet de pilotage
  • Outils de pilotage
  • Mesures et évaluations

Plein feux sur la gouvernance

Le nouveau Guide IDEAS des bonnes pratiques consacre à juste titre une large part au thème de la « gouvernance » qui représente huit objectifs sur un total de 14. Il indique ainsi les huit axes majeurs qui permettent d’assoir la démarche de l’association ou de la fondation.

Les principales novations sont les suivantes :

–  le Guide IDEAS met l’accent sur les fondamentaux associatifs, traduits dans un projet associatif clair et cohérent, établi de manière collaborative, reposant sur des principes éthiques partagés et communiqués, et complété par un plan stratégique qui guide l’action ;

–  les parties prenantes sont d’emblée prises en compte, dès la bonne pratique 3, au travers notamment d’une cartographie qui incite à mieux les identifier et les considérer, dans le respect du règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) ;

–  la planification stratégique, inscrite dans un horizon de moyen terme, inclut désormais une réflexion sur le modèle socio-économique sur lequel repose l’organisme ainsi qu’une référence aux objectifs de développement durable (ODD) sur lesquels l’entité choisit de s’engager ;

–  face aux difficultés récurrentes constatées pour recruter de nouveaux administrateurs et renouveler les instances de gouvernance, le Guide propose des leviers pour dynamiser ces dernières et en améliorer le fonctionnement. En complément des bonnes pratiques déjà décrites, telles que la limitation des mandats, il incite désormais le conseil d’administration à se soumette à une auto-évaluation ;

–  l’analyse des « retours terrains » du précédent Guide avait fait émerger le besoin de renforcer le volet « gestion des ressources humaines ». Renommée « richesses humaines », cette thématique fait aujourd’hui l’objet de six bonnes pratiques pour engager l’association dans une politique de gestion inspirée par une recherche d’exemplarité sociale. Ces bonnes pratiques visent à maîtriser les compétences requises – procédures de recrutement, organigramme, procédures de délégation – et à assurer la qualité des conditions d’emploi – charte du bénévolat, politique salariale. Elles insistent sur le rôle clé des bénévoles et la nécessité d’un pilotage adapté au caractère spécifique du bénévolat. Une attention particulière est portée à la diversité des statuts et des formes d’engagement au sein des associations, qui nécessitent une clarification et une bonne articulation des rôles et missions de chacun.

En quelques mots, le Guide engage l’organisme à clarifier, pour toutes les parties prenantes, internes et externes, à la fois ce qu’il est, où il va et comment la vision se traduit concrètement.

Ce travail – n’étant pas le fruit de la réflexion des seuls dirigeants – engage les parties prenantes dès la conception, selon le principe de la coconstruction, facteur de succès et de la meilleure appropriation par tous, des démarches mises en œuvre au service de la vitalité associative et de l’intérêt général.

Auteurs :

Marie-Bernard Delom, Chargée de mission Pilotage des innovations à l’Institut IDEAS

Paul Prud’Homme, Commissaire aux comptes, Président du Comité Expert IDEAS

La parole à

Cécile Ceret, Directrice Qualité, Les Compagnons du Devoir et du Tour de France

Le comité d’audit a, dès sa création, trouvé sa place au sein de notre association. Le choix de sa constitution ainsi que la phase de préparation avant lancement en ont été les principaux facteurs de succès.

Le comité est constitué de six membres bénévoles : trois compagnons ayant œuvré dans l’association, trois membres du secteur privé exerçant ou ayant exercé des fonctions à responsabilité en entreprise. En 2020, un septième membre, dirigeant d’une fondation, viendra compléter le groupe.

Le comité d’audit a plaisir à se retrouver une fois par trimestre autour de thématiques définies telles que le plan stratégique, les risques, la déontologie, les finances… Il est amené à rencontrer différentes fonctions dirigeantes et sa mission relève aussi bien du contrôle que du conseil. Il présente ses travaux une fois par an en conseil d’administration. Son regard externe, composé d’une pluralité d’acteurs compétents, consciencieux et bienveillants, apporte une véritable valeur ajoutée à la gouvernance de notre association.

La parole à

Gérard Bernes-Cabanne, Trésorier de Sparadrap

Sparadrap est une association de sept équivalents temps plein (ETP). Depuis 25 ans, elle œuvre dans le domaine de l’enfance et de la santé. En 2013, salariés, administrateurs et bénévoles se sont ensemble lancés dans le processus de labellisation IDEAS, surtout pour la démarche de professionnalisation qu’il implique.

Sur la gestion des risques informatiques, nous avions axé la prévention sur des sauvegardes régulières. Lors d’un contrôle, le comité d’audit de Sparadrap, exclusivement composé de bénévoles, avait relevé des lacunes et conseillé le strict respect de la procédure. Grâce à ce rappel et à sa mise en application, nous avons pu faire face à un piratage sans payer la rançon demandée. L’incident nous a conduits à repenser le risque. Nous utilisons depuis une solution professionnelle : sauvegardes des données et de la configuration des postes sur un serveur sécurisé, antivol, étanche et ignifugé.

Article initialement paru dans Juris Associations n°616

*La RSE représente l’intégration, dans le monde de l’entreprise, des principes du développement durable et de ses trois piliers : environnement, social, économie. Telle que définie dans des standards internationaux, la RSE est composée de sept champs d’action : gouvernance, droits de l’Homme, social, environnement, loyauté des pratiques, enjeux liés aux clients / consommateurs, implication dans les territoires. www.ecologique-solidaire.gouv.fr > « Politiques publiques / de A à Z » > « Économie verte » > « Entreprise responsable » > « La responsabilité sociétale des entreprises ».


Image d'un ordi et d'un café pour illustrer un Webinaire

[à revoir] Webinaire IDEAS : "Crise du Covid19, comment réajuster votre stratégie de collecte de fonds et de communication ? "

Le replay du webinaire IDEAS du 8 juin 2020 avec Catherine Sudres de Causes and Co est disponible.

Webinaire animé par Catherine Sudres

Consultante collecte de fonds et communication de cause

Fondatrice de Causes and Co

Face à une crise inédite, les interrogations sont nombreuses. Après la question vitale de la continuité des activités, vient celle de la sécurisation des financements. Le raz de marée de la générosité va-t-il redistribuer les cartes entre les différentes causes? Comment défendre vos positions sur un marché de la collecte perturbé ?

– Quelles étapes stratégiques mettre en place pour ajuster votre communication et pour optimiser votre modèle économique de collecte de fonds et de mécénat ?  

– Quelles questions se poser pour repenser votre stratégie en termes d’opportunités constructives pour le développement de votre organisation ?

Photo de Catherine Sudres de Causes and co

Après une dizaine d’années ans au sein du groupe Young et Rubicam, et 8 ans dans une agence de collecte de fonds, Catherine Sudres créé Causes & Co en 2012 afin de proposer aux associations et fondations un modèle de collaboration souple et économe. 

Causes and Co intervient sur trois dimensions : stratégies de collecte et de mécénat, positionnement projet et marque associative, animation d’ateliers de réflexion stratégique.


Ils agissent face à la crise, soutenons leurs actions

Face à la crise du Covid et à ses conséquences les organismes labellisés agissent. Découvrez et soutenez leurs initiatives. 

Aviation sans Frontières

Opération Covid 19

Mise en place d’une plate-forme asfcovid.wingly destinée, d’une part à recueillir les besoins exprimés par les soignants en terme de moyens de transport et, d’autre part, à rassembler les propositions faites par des personnes ou des sociétés en termes de moyens de transport aérien et d’assistance aux soignants. Toute l’organisation des vols et la mise en place des infrastructures sont assurées gratuitement par Aviation Sans Frontières. Plus d’infos >

Bibliothèques Sans Frontières

Logo de Bibliotheques sans Frontieres

Depuis le début des mesures de confinement, toutes les équipes de BSF en France et en Belgique sont à pied d’oeuvre pour proposer le meilleur des activités à développer à la maison pour apprendre, explorer et créer. La plateforme gratuite Khan Academy fait face à une augmentation d’audience sans précédent ces derniers jours. Des livres sont offerts dans les centres d’hébergement et les prisons et du tutorat est organisé pour les enfants des familles les plus vulnérables. Plus d’infos >

Centre social CERISE

Logo de CERISE

 Fabrication de masques et collecte de tissus

Le centre social Cerise a mis en place à distance, dans le cadre de l’atelier couture, de la fabrication de masques en tissu, avec des usagers volontaires et des habitants, en vue d’un prochain mais progressif déconfinement. Destinés en premier lieu aux seniors qui fréquentent l’association, aux familles en difficulté et aux plus démunis, une partie de ces masques est réservée aux personnes sans domicile. Un appel à collecte pour du tissu, du fil et de l’élastique est lancé via la page Facebook. Plus d’infos >

Engagé.e.s et Déterminé.e.s (E&D)

Campagne d’accompagnement numérique aux associations jeunes de Solidarité Internationale

Afin d’aider les jeunes en solidarité internationale qui modifient ou reportent leurs projets, plusieurs outils leurs sont proposés : une vidéo et lettre du Président avec des conseils sur les départs jusqu’à la fin août, une lettre aux Universités pour qu’elles puissent orienter leurs étudiants avec des projets de solidarité internationale vers E&D, une fiche pratique et un échange numérique concernant les relations avec les différents partenaires du projet, surtout à l’étranger. Plus d’info >

ENVOLUDIA

Plateforme de solutions pour la continuité des soins au domicile

Pour les enfants et les adultes en situation de handicap neuro-moteur, les équipes thérapeutiques ont créé et compilé des ressources utiles autour de la paralysie cérébrale pendant le confinement, afin de permettre la continuité des soins à la maison et rythmer les journées entre jeux et rééducation : Bien-être, Motricité, Activités et éducation, Sites entraide familles. Plus d’infos >

Et pour les résidents et les professionnels : “ON PENSE A VOUS”

Il s’agit d’offrir aux résidents des foyers et MAS d’Envoludia les créations artistiques des enfants, en photographiant ou scannant chaque œuvre. Plus d’infos >

L’Entraide scolaire Amicale

La crise renforce les inégalités sociales et la continuité pédagogique est particulièrement difficile pour les familles accompagnées par l’E.S.A.  Les bénévoles de l’E.S.A se sont attachés à maintenir au maximum le lien avec les enfants et leur famille par téléphone, par mail ou visio conférence. Les priorités sont de favoriser la continuité pédagogique et le lien avec l’établissement scolaire, de soutenir la motivation et favoriser l’autonomie, avec une attention particulière aux familles les plus fragiles.  L’E.S.A s’efforce aussi de proposer des ressources et outils adaptés aux enfants. Plus d’infos >

Fédération Française des Equipes Saint Vincent

Logo Fédération française des équipes Saint Vincent

Distribution alimentaire à Strasbourg (ESV) et actions auprès de personnes âgées en EHPAD

Les équipes procèdent à la préparation de colis alimentaires pour 50 familles en précarité et en assurent la distribution hebdomadaire à l’extérieur du local en respectant les mesures d’urgence sanitaire. Elles maintiennent des liens étroits avec les personnes isolées en EHPAD par contacts téléphoniques, courriers et conversations par Skype. Plus d’infos >

Fondation de France

Tous unis contre le virus

Au sein d’une alliance « tous unis contre le virus », la Fondation de France, l’AP-HP et l’Institut Pasteur ont décidé d’unir leur force et de mobiliser tout leur réseau. Face à l’ampleur des besoins, un appel à la solidarité est lancé pour soutenir les soignants, les chercheurs et aider les personnes les plus vulnérables. Les dons collectés seront destinés à venir en aide aux personnels soignants, en milieu hospitalier ou non, à financer des projets de recherche ainsi qu’à soutenir des acteurs de terrain et des associations qui œuvrent auprès des plus vulnérables. Plus d’infos >

Fondation MFR monde

Soutien d’urgence aux Maisons Familiales Rurales d’Afrique, Amérique latine et Océan indien touchées par la pandémie Covid19

La plupart des Maisons Familiales Rurales de ces pays ont dû interrompre leurs activités de formation des jeunes ruraux et leur personnel n’ont parfois plus aucun revenu. La Fondation MFR Monde a souhaité, en lien avec l’Union Nationale des MFR françaises, témoigner de sa solidarité envers leurs associations locales. Elle les a encouragé à exprimer leurs besoins et les soutiendra financièrement sur la base de sa collecte 2019-2020 afin que notamment les actions de formation et d’insertion professionnelle des jeunes dans les zones rurales isolées puissent reprendre dès que la situation le permettra. Plus d’infos >

Fondation Paralysie Cérébrale

Auto rééducation en temps de confinement

Mise en place d’une page sur le site internet pour réunir un maximum d’informations concernant l’auto-rééducation pour les personnes atteintes de paralysie cérébrale mais aussi tous les autres handicaps moteurs pour tenter de maintenir un minimum de rééducation : vidéos, livrets… et possibilité de poser des questions plus précises à la Fondation. Plus d’infos >

Geres

logo de l'association GERES

Au Mali, entraide et ressources locales

Au Mali, face au Covid19, l’entraide s’organise. Ainsi, Médecins sans frontières a dispensé une formation aux personnels de GERES et à ceux de l’Association Malienne d’Éveil au Développement Durable (AMEDD). La production de savons de jatropha et la fabrication de masques en coton local participent à la prévention dans les Zones d’activités électrifiées de Konséguéla et de Koury. Plus d’infos >

Imagine for Margo – children without cancer

COVID-19 : protégeons les enfants atteints de cancer

Les enfants atteints de cancer sont particulièrement à risque face à la crise sanitaire actuelle. Il est urgent de les protéger ainsi que leurs parents, frères et soeurs, qui vivent avec eux et pourraient les contaminer. 4 000 familles sont concernées en France. À l’approche du déconfinement, Imagine for Margo collecte des dons pour leur fournir des masques et du gel hydroalcoolique, afin que cet aspect matériel mais essentiel ne soit pas une préoccupation supplémentaire. Les masques et les gels seront distribués aux familles par le biais des hôpitaux. Plus d’infos >

La Zone d’Expression Prioritaire

Des ateliers d’écriture à distance

Les équipes de journalistes de la ZEP sont mobilisées pour permettre aux jeunes de 14 à 30 ans, notamment des quartiers populaires, de témoigner de leur quotidien en cette période de confinement et de post-confinement. Des ateliers d’écriture sont organisés à distance, par groupes de cinq à dix jeunes, en lien avec diverses structures jeunesses : collèges, lycées, missions locales, écoles de la deuxième chance, foyers de l’aide sociale à l’enfance, foyers de jeunes travailleurs, associations et autres structures d’insertion. Les récits élaborés sont publiés sur le site de la ZEP et sur les médias partenaires : Libération, Le Monde, Konbin, Le Huffingtonpost, Ouest France. Plus d’infos >

LP4Y

Professional Training for Entrepreneurs

LP4Y continue de soutenir les Jeunes adultes exclus vivant dans l’extrême pauvreté ainsi que leurs familles, afin qu’ils reçoivent chaque semaine leur indemnité (souvent le seul revenu du foyer) pour les achats de première nécessité, qu’ils soient en mesure de diffuser les règles de sécurité et d’hygiène aux personnes des communautés auxquelles ils appartiennent et puissent continuer à se former et à travailler sur leur projet professionnel, à distance. Cette mobilisation s’effectue à travers des ateliers variés LP4Y Digital, Stars mobilisation, Suivi de situation et anticipation et par le développement de l’application de e-learning, dont la phase de test est en cours actuellement grâce à 38 Jeunes testeurs dans tous les pays où LP4Y est déployé. Plus d’infos >

SOLTHIS

Stop au Covid en Afrique

La pandémie de Covid-19 bouleverse les équilibres mondiaux, sanitaires, économiques, politiques et sociaux, surtout en Afrique subsaharienne  avec des professionnels de santé déjà  en sous-effectif et où les moyens de diagnostics sont largement insuffisants et centralisés, où les lits d’hospitalisation et de réanimation sont en portion congrue. Face à cette situation sans précédent, SOLTHIS s’engage à :

  • Limiter la propagation de la pandémie de COVID19 et ses conséquences sanitaires, en contribuant à la prévention, au diagnostic et à la prise en charge des cas de COVID19,
  • Contribuer à la protection des professionnels de santé et au renforcement des capacités en matière d’Hygiène et de Prévention et Contrôle des Infections (HPCI),
  • Favoriser la continuité des services essentiels tels que la prise en charge du VIH et de la Tuberculose.

Plus d’infos >

Sparadrap

Pandémie de COVID-19 : que faire ? Comment en parler ? Informer les enfants

Professionnels, parents et enfants se retrouvent confrontés à des situations inédites et délicates : pour les aider, l’association a repéré un certain nombre d’écrits, conseils, vidéos, jeux et autre documentation, constructifs et efficaces. Les informations sélectionnées proviennent d’organismes sérieux, agréés, et de professionnels reconnus. Thèmes traités : Informer les enfants, Soutien aux parents, Soutien aux professionnels et Gestes barrières & masques. Plus d’infos >

Plus de 50 organismes labellisés IDEAS

Tous les labellisés


Loupe sur la couverture du Juris associations n'616

La démarche IDEAS : un accompagnement personnalisé et durable

L’Institut IDEAS vous propose de redécouvrir sa démarche grâce à cet article initialement paru dans le dossier spécial de Juris Associations n°616

Couverture de la revue Juris Associations :

Mutations des formes de l’engagement bénévole, évolutions des modèles socio-économiques, réforme du règlement comptable, instabilité du cadre fiscal, autant d’enjeux, toujours renouvelés, pour les acteurs de l’intérêt général. Dans ce contexte, l’Institut IDEAS a construit une démarche structurante pour aider les associations, les fondations et les fonds de dotations à faire face à ces évolutions.

La démarche de labellisation IDEAS s’appuie sur quatre leviers : le Guide IDEAS des bonnes pratiques, une méthodologie et des outils, des conseillers bénévoles, un engagement dans la durée.

Objectif : soutenir l’organisme dans sa montée en compétences et lui donner les clés d’un questionnement utile et pertinent.

La démarche IDEAS est le résultat d’une coconstruction avec ses parties prenantes, financeurs – mécènes, philanthropes, institutions –, associations, fondations, experts de l’évaluation et de l’audit afin d’assurer la pluralité des approches, le pragmatisme de la méthode et l’efficacité opérationnelle.

En conséquence : elle permet une approche à 360 degrés qui s’inscrit dans la durée et valorisée par un Label.

La démarche d’accompagnement s’appuie sur le Guide IDEAS qui propose 90 bonnes pratiques – sur trois thèmes clés : gouvernance, finances, pilotage et évaluation – pour aborder tous les aspects du fonctionnement d’une organisation, et permettre à l’organisme de s’engager dans un parcours structuré d’amélioration continue.

  • Parties prenantes de la démarche de labellisation

Organismes éligibles

Sont éligibles à la démarche IDEAS les associations, les fondations, les fonds de dotation qui œuvrent dans tous les domaines de l’intérêt général, quels que soient leur taille ou leur modèle économique (subventions publiques, revenus d’activités, mécénat, générosité publique…).

Lors de la candidature d’un organisme – validée par décision de son conseil d’administration –, IDEAS effectue au préalable une analyse sur base documentaire pour s’assurer de son éligibilité, puis identifie un binôme de conseillers bénévoles pour cette mission qui va durer en moyenne 18 mois jusqu’à la candidature au Label.

Conseillers bénévoles

Les conseillers bénévoles sont des experts aux profils variés : direction, management, stratégie, RH, conduite du changement, gestion de projet, finances, expertise-comptable, contrôle de gestion, affaires juridiques…

L’Institut IDEAS fournit à ces conseillers bénévoles une formation sur le Guide IDEAS, des outils méthodologiques et les convie régulièrement à des ateliers de formation pour approfondir certaines thématiques.

  • Principales étapes de la démarche de labellisation

La démarche se déroule en quatre grandes étapes : le diagnostic, l’optimisation, les contrôles externes et la candidature au Comité Label.

Diagnostic

Les conseillers bénévoles établissent un état des lieux de l’organisme au regard des 90 bonnes pratiques du Guide IDEAS. Le diagnostic dure de deux à trois mois et mobilise entre cinq et huit demi-journées pour about à un constat partagé.

À l’issue de ce diagnostic, les conseillers rédigent une convention d’optimisation en accord avec l’organisme accompagné. Véritable feuille de route, elle précise les chantiers d’amélioration, les livrables attendus, ainsi qu’un planning de réalisation.

Optimisation

La phase d’optimisation est menée au rythme souhaité par l’organisme. Cette étape d’amélioration des pratiques permet d’aborder les thématiques clés : fondamentaux associatifs, réflexion stratégique, modèle socio-économique, maîtrise des risques, interaction avec ses parties prenantes, gestion des richesses humaines…

Une méthode, des outils pour « faire avec ». Pour l’aider dans sa progression, IDEAS met à disposition de l’organisme différents moyens et outils :

–  la formation continue, sous la forme d’IDEASLab : ateliers techniques pour approfondir un thème, souvent réalisés avec les experts du secteur ;

–  des outils, dans un espace dédié du site d’IDEAS :  fiches méthodologiques, fiches techniques, exemples de livrables tels que la cartographie des risques, la fiche de mission du comité d’audit, la charte de déontologie… ;

–  le support de l’équipe IDEAS : chaque accompagnement est conduit comme un projet.

Des conseillers bénévoles pour « faire ensemble ». Les conseillers bénévoles mettent à disposition de l’organisme leurs compétences et leur expérience dans les différents chantiers mis en œuvre, avec des points d’étape réguliers avec l’équipe permanente d’IDEAS.

Cette étape peut durer entre 6 et 18 mois selon la capacité de l’organisation à se mobiliser sur la démarche dans l’objectif d’obtenir une véritable appropriation des bonnes pratiques et de conforter la dynamique d’amélioration continue.

Contrôles externes

Lorsque la situation de l’organisme lui permet d’envisager sa candidature devant le Comité Label, il va solliciter une mission de contrôles externes réalisée par des professionnels indépendants, le commissaire aux comptes et un expert-comptable qu’il choisit et rémunère.

Facteurs de confiance pour les partenaires et les financeurs, ces contrôles portent sur les 90 bonnes pratiques du Guide IDEAS et donnent lieu à un rapport qui est transmis au Comité Label.

Candidature au Comité Label

L’organisme se présente devant le Comité Label qui prend sa décision après analyse du dossier et après une audition approfondie des dirigeants.

Le dossier est constitué du rapport des conseillers bénévoles, du rapport des contrôles externes ainsi que d’éléments clés tels que le projet associatif, le plan stratégique, la cartographie des risques, le comité d’audit ou encore les tableaux de bord.

Le Label IDEAS atteste d’un bon niveau de conformité de l’organisme au Guide IDEAS des bonnes pratiques.

Il est délivré pour trois ans, sous réserve des conclusions annuelles des conseillers bénévoles et de l’équipe permanente IDEAS, et a pour vocation de valoriser la qualité de l’organisme vis-à-vis de ses parties prenantes, bénévoles, salariés, usagers, partenaires, financeurs.

L’accompagnement ne s’arrête pas lors de l’obtention du Label, car l’organisme doit prendre en compte les conclusions des contrôleurs externes et les recommandations éventuelles du Comité Label. Il s’engage alors à poursuivre la dynamique d’amélioration continue avec le soutien des conseillers bénévoles IDEAS.

La démarche d’accompagnement IDEAS se caractérise par cet engagement réciproque, inscrit dans la durée, au profit de la montée en compétences des acteurs de l’intérêt général.

Elle constitue un levier de la professionnalisation des associations, fondations et fonds de dotation car elle offre un parcours structurant tout en préservant la singularité des modes d’intervention de chaque acteur.

Le Label IDEAS complète ce dispositif en donnant à voir la création de valeur de ces organismes et en les valorisant.

 

TEMOIGNAGE

Jean-Louis Villoutreix, conseiller bénévole IDEAS

Fin 2016, nouvellement retraité, devenir conseiller bénévole IDEAS était pour moi l’occasion donnée de découvrir le monde associatif en profondeur tout en faisant profiter de mon expérience en finance-gestion d’entreprise.

Trois ans plus tard, après avoir accompagné Enfants d’Asie puis Les Compagnons du Devoir et du Tour de France, mon bilan personnel va bien au-delà car j’ai aussi appris à faire avancer un dossier sans « être chef » ou « contrôleur des travaux finis » ou encore « petite main » pour des responsables souvent sur-occupés.

Ce doigté est absolument nécessaire pour créer la confiance et entretenir la motivation de tous durant le parcours exigeant de labellisation ; ni audit ni certification, mais une démarche d’amélioration continue, fondée sur des indicateurs objectifs, au service des parties prenantes.

Par Suzanne Chami

Déléguée générale de l’Institut IDEAS

Article initialement paru dans Juris Associations n°616


Image d'un ordi et d'un café pour illustrer un Webinaire

[08/06] Webinaire IDEAS : "Crise du Covid19, comment réajuster votre stratégie de collecte de fonds et de communication ?"

Image d'un bureau avec un ordinateur et un café pour illustrer un Webinaire

Crise du Covid19,

comment réajuster votre stratégie

de collecte de fonds et de communication ?

Le lundi 8 juin 2020

de 14h à 15h30

Face à une crise inédite, les interrogations sont nombreuses. Après la question vitale de la continuité des activités, vient celle de la sécurisation des financements. Le raz de marée de la générosité va-t-il redistribuer les cartes entre les différentes causes? Comment défendre vos positions sur un marché de la collecte perturbé ?

– Quelles étapes stratégiques mettre en place pour ajuster votre communication et pour optimiser votre modèle économique de collecte de fonds et de mécénat ?  

– Quelles questions se poser pour repenser votre stratégie en termes d’opportunités constructives pour le développement de votre organisation ?

Exceptionnellement gratuit et ouvert à tous les organismes à but non lucratif.

Inscription obligatoire.

Le lien vous sera communiqué la veille du webinaire.

Webinaire animé par Catherine Sudres

Consultante collecte de fonds et communication de cause

Fondatrice de Causes and Co

Photo de Catherine Sudres de Causes and co

Après une dizaine d’années ans au sein du groupe Young et Rubicam, et 8 ans dans une agence de collecte de fonds, Catherine Sudres créé Causes & Co en 2012 afin de proposer aux associations et fondations un modèle de collaboration souple et économe. 

Causes and Co intervient sur trois dimensions : stratégies de collecte et de mécénat, positionnement projet et marque associative, animation d’ateliers de réflexion stratégique.