Photo de Yannick Blanc

« IDEAS, une expérience probante pour refonder la reconnaissance d’utilité publique »

Loupe sur la couverture du Juris associations n'616

Tribune :  Yannick Blanc, président du Futuribles International, vice-président de la Fonda et membre du Comité Label IDEAS.

Article paru initialement dans le dossier spécial de Juris Associations n°616

Deux affaires qui ont agité récemment le monde des fondations posent une fois de plus la question de l’efficacité, voire de l’effectivité du contrôle exercé par l’État sur les organismes privés exerçant des missions d’intérêt général. Le Parlement en a profité pour plafonner l’exonération fiscale accordée aux grands donateurs mais pas encore pour se pencher sur des dispositions qui permettraient de garantir le respect effectif de l’intérêt général. Les 10 ans d’expérience d’IDEAS lui offrent désormais un exemple probant de « ce qui marche ».

Soucieux de favoriser la mobilisation de fonds privés pour le seconder dans ses missions mais inquiet de voir l’initiative lui échapper totalement, l’État a multiplié les statuts et les critères permettant d’accorder un label d’intérêt général. Mais, à l’exception du CER des organismes faisant appel public à la générosité, rendu quasiment illisible à force de raffinement, rien n’existe pour vérifier dans la durée le respect de ces critères. L’obligation de missionner un commissaire aux comptes est certes un premier pas en ce sens, mais ce n’est pas suffisant.

Ce qui motive aujourd’hui la demande de reconnaissance d’utilité publique (RUP) des associations et fondations, c’est la recherche d’un label de qualité afin de faciliter la collecte de dons. Or, si la RUP est jugée longue et difficile à obtenir en raison des critères exigés par l’administration, elle ne comporte, une fois obtenue, aucune procédure de vérification autre que l’envoi annuel des comptes à l’administration et leur publication sur le site Internet du Journal officiel. L’administration n’est pas en mesure de procéder à un contrôle de ces comptes et ne dispose en outre d’aucun référentiel opposable pour apprécier la validité effective de la RUP dans la durée. La RUP ne garantit donc en rien la qualité de la gouvernance, de la gestion et de l’efficacité des associations qui en bénéficient. C’est pour pallier cette insuffisance manifeste qu’ont été créés le Comité de la charte du don en confiance il y a 30 ans et l’Institut IDEAS il y a 10 ans. Mais là où le premier répondait directement à l’insuffisance de l’État par un dispositif de contrôle mutuel et bénévole, IDEAS a renouvelé et enrichit la démarche en combinant l’accompagnement bénévole des organisations pour une amélioration continue et l’octroi d’un label par un comité indépendant.

La validité de la démarche repose sur trois points forts :

  • la qualité d’une organisation ne dépend pas seulement de sa conformité à un système de critères mais de la dynamique permanente qui permet de maintenir la qualité en fonction de l’évolution des missions et de l’environnement de l’organisation. L’interprétation du référentiel s’adapte du reste à toutes les tailles et à tous les modèles économiques des organisations ;
  • le renouvellement triennal du label ne nécessite pas de procédure excessivement lourde puisqu’il s’inscrit dans la démarche d’amélioration continue ;
  • entre les deux démarches bénévoles, celles de l’accompagnement et du Comité Label IDEAS, intervient un tiers professionnel indépendant, le commissaire aux comptes, qui vérifie par audit la conformité au référentiel. Sur une centaine de dossiers, le label a été retiré ou suspendu quatre fois : le taux d’échec est donc faible mais la sanction est effective, la suspension laissant la porte ouverte à une reprise de la démarche d’amélioration.

L’idée selon laquelle l’État n’a pas le monopole de l’intérêt général n’est pas neuve ! Mais il faillit à sa mission s’il ne joue pas son rôle de tiers garant. Les enjeux d’intérêt général et les actions qui peuvent y répondre ne sont pas définissables une fois pour toutes. Pour garantir sans verrouiller, pas besoin de réinventer la roue : il suffit d’adapter aux organismes d’intérêt général le modèle de la certification industrielle déjà étendu à bien d’autres domaines. Un organisme public accrédite les organismes certificateurs. Son référentiel de certification est élaboré à partir des pratiques professionnelles et de l’état de l’art. Il reste à adapter ce modèle au monde des organismes sans but lucratif dont, comme à IDEAS, une partie essentielle des compétences s’exerce à titre bénévole. L’expérience d’IDEAS est à la disposition de tous ; il est temps d’en tirer le meilleur parti au service de l’intérêt général.

Article initialement paru dans Juris Associations n°616


Découvrez les témoignages des six organismes qui ont obtenu le LABEL IDEAS, en 2020

En 2020, malgré la crise sanitaire, 6 organismes ont obtenu ou renouvelé le Label IDEAS. Découvrez leurs témoignages et leurs actions.

Fondation Entreprendre

La Fondation Entreprendre oeuvre en faveur de la cause entrepreneuriale pour permettre au plus grand nombre d’entreprendre sa vie, son travail, son entreprise.

« Je suis très fier que la Fondation Entreprendre ait obtenu le renouvèlement de la labellisation IDEAS qui atteste de la qualité de notre gouvernance, de notre gestion financière et du suivi de l’efficacité de nos actions. Nous sommes inscrits dans une démarche d’amélioration continue de nos pratiques pour démultiplier notre impact. Dans un contexte de crise porteur d’incertitudes, le label est aussi un gage de confiance et de transparence pour nos donateurs et partenaires. La Fondation Entreprendre est plus que jamais mobilisée auprès des acteurs associatifs qu’elle soutient, qui démontrent au quotidien à quel point l’entrepreneuriat est un levier extraordinaire pour bâtir une société plus inclusive et durable. »

Thibault de Saint-Simon, Directeur général de la Fondation Entreprendre

Découvrir >
logo de la Fédération des Aveugles de France

Créée en 1917, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France reconnue d’utilité publique rassemble des militants, des usagers aveugles et malvoyants, des professionnels et bénévoles engagés ensemble pour une plus grande inclusion sociale et économique des personnes déficientes visuelles.

“Grande satisfaction pour la Fédération des aveugles et Amblyopes de France qui s’est vue renouveler le label IDEAS qui atteste de la rigueur et de la qualité de sa gestion. Un grand merci au Comité IDEAS pour la confiance ainsi renouvelée à notre Fédération et un grand merci à nos donateurs qui ainsi, savent que leur soutien va vers un organisme digne de leur confiance.”

Vincent MICHEL, Président d’honneur de la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France

Découvrir >
logo association caméléon : changing colors, changing lives

CAMELEON développe une approche globale, en France et à l’international, pour agir sur les causes et les effets des violences sexuelles à l’égard des enfants et des adolescents, et lutte plus particulièrement contre les violences intra-familiales et la cyberpédocriminalité.

« Quelle satisfaction pour l’équipe et les administrateurs de CAMELEON d’obtenir le label IDEAS ! Soucieux de constamment nous améliorer pour servir efficacement l’intérêt général et les enfants que nous accompagnons, il était important pour nous d’aller, ensemble, au bout de cette démarche qualité. Un objectif de taille relevé avec fierté sous les encouragements continus et bienveillants des conseillers bénévoles que nous remercions chaleureusement. Cette étape d’optimisation nous permet d’amorcer sereinement une nouvelle phase de développement dans la vie de l’association ».

Laurence LIGIER, Fondatrice Directrice de l’Association CAMELEON

Découvrir >
Logo de l'Association Nationale des Visiteurs de Prison

Association Nationale des Visiteurs de Prison apporte un soutien moral et accompagne des personnes placées sous main de justice, placées en détention et en milieu ouvert.

“L’obtention du label et son renouvellement ont été rendus possibles par un accompagnement continu et de qualité par les conseillers bénévoles d’IDEAS.  Le label vient renforcer la confiance des donateurs et financeurs privés et publics qui apportent leur soutien à l’association, à ses actions et aux projets qu’elle développe.”

Xavier Denecker, Président

Découvrir >

La Fédération Nationale Solidarité Femmes accueille et accompagne des femmes victimes de violences et de leurs enfants.

“Le renouvellement du LABEL IDEAS est pour la Fédération Nationale Solidarité Femmes une fierté. Ce label renforce la confiance que nos partenaires, nos donatrices et nos donateurs peuvent avoir en nous et est une marque de reconnaissance de notre travail”.

Françoise Brié, Directrice de la Fédération Nationale Solidarité Femmes

Découvrir >
Fondation Marianiste

La Fondation Marianiste, reconnue dʼutilité publique, agit par lʼÉducation, pour lʼépanouissement et le développement de la personne, de lʼenfance à lʼâge adulte. Elle perpétue ainsi la mission bicentenaire de ses fondateurs, les religieux Marianistes et la l’Union Lorraine.

“ Cette labellisation, qui vient tout juste de nous être renouvelée, est une fierté pour nous. Nous la dédions à tous nos salariés et bénévoles, aux enseignants du réseau marianiste, laïcs ou religieux, tous ceux et celles qui oeuvrent avec nous chaque jour sur le terrain. “

Véronique Goupy, Présidente de la Fondation Marianiste

Découvrir >

Plus de 50 organismes labellisés IDEAS

Tous les labellisés

L’Institut IDEAS vous adresse ses meilleurs voeux et vous invite à continuer à agir ensemble

L’Institut IDEAS vous adresse ses meilleurs voeux et vous invite à continuer à agir ensemble

L’Institut IDEAS vous adresse ses meilleurs voeux et vous invite à continuer à agir ensemble

L’Institut IDEAS vous adresse ses meilleurs voeux et vous invite à continuer à agir ensemble

Photo de Jérémy Lachal, Directeur Général de Bibliothèques Sans Frontières

« Label IDEAS : un catalyseur de bonnes pratiques pour une organisation en pleine croissance »

Loupe sur la couverture du Juris associations n'616

Témoignage de Jérémy Lachal, Directeur général et cofondateur de Bibliothèques Sans Frontières, Labellisé depuis 2015.

Article paru initialement dans le dossier spécial de Juris Associations n°616

Voilà désormais six ans que nous sommes engagés dans l’aventure IDEAS avec Bibliothèques Sans Frontières (BSF) ! Nous fêtons cette année notre treizième anniversaire et avons aujourd’hui atteint un certain stade de maturité. Mais notre – courte – histoire a été émaillée de périodes d’accélération et de croissance forte. La plus importante date de la période 2014-2016 et a vu, en l’espace de 18 mois, le budget de l’association être multiplié par quatre et le nombre de salariés passer d’une quinzaine à soixante-dix pour atteindre une centaine aujourd’hui. Cette accélération est en grande partie due au grand succès rencontré par les Ideas Box, ces médiathèques en kit créées par BSF avec le designer Philippe Starck. Initialement pensées pour apporter des outils d’accès à l’information et l’éducation dans les camps de réfugiés, leur usage s’est vite diversifié et des Ideas Box sont aujourd’hui déployées en France dans les quartiers populaires ou en zone rurale ou encore en Australie auprès des populations aborigènes. On en compte plus de cent à travers le monde qui accueillent un million de visites chaque année.

De telles phases d’expansion sont toujours un défi à relever pour les organisations. Un défi de qualité d’abord pour assurer le même niveau de professionnalisme des projets dans un contexte de démultiplication des interventions et de pression très forte. Un défi humain ensuite pour préserver le socle de valeurs fondamentales de l’organisation malgré la croissance du personnel. Un défi d’organisation et de redevabilité enfin pour assurer une mobilisation efficiente des ressources tout en structurant l’association.

Ces zones de tension créent nécessairement des frottements dans les organisations en croissance, parce qu’il faut en permanence faire un choix impossible entre delivery action et structuration. Et bien souvent, on se concentre sur la première pour répondre aux urgences en se disant que l’on aura bien le temps de structurer demain ! Je suis convaincu que c’est dans ces moments clés dans la vie des organisations qu’il faut savoir s’entourer et s’ouvrir aux regards et contrepoints extérieurs.

Nous avons eu la chance, chez Bibliothèques Sans Frontières, d’être très bien accompagnés pendant cette période de turbulences, à commencer par l’Institut IDEAS. Nous avons au départ décidé de nous lancer dans la labellisation pour nous donner un cadre et des contraintes dans la mise en œuvre de procédures et de méthodologies internes. Notre idée était qu’une contrainte extérieure pourrait nous pousser à aller plus vite et à nous aider à faire les arbitrages en urgence et la structuration quand il le faudrait. Nous étions loin de nous douter que cette contrainte voulue n’était en réalité que la pointe de l’iceberg.

Très vite, la qualité des outils IDEAS, la bienveillance et le professionnalisme des conseillers bénévoles et la richesse des échanges avec le Comité Label nous ont permis d’aller bien au-delà des objectifs que nous nous étions fixés initialement. Le processus de labellisation a été une première étape importante bien sûr, mais il a surtout permis d’installer durablement un état d’esprit volontaire au sein de l’organisation pour le développement de nouvelles procédures, la capitalisation des bonnes pratiques et le renforcement de la gouvernance associative. Cet état d’esprit qui irrigue toute l’association est fondamental pour ne pas s’arrêter à la simple création de procédures et de lignes de conduite mais bien assurer un travail de fond en matière d’adoption et de formation des équipes. Ainsi, le Label IDEAS est-il intervenu au bon moment dans l’histoire de BSF, comme catalyseur de bonnes pratiques mais aussi comme accélérateur de maturité d’une organisation encore adolescente.

Après deux ans de stabilisation, Bibliothèques Sans Frontières est aujourd’hui prête pour une nouvelle phase de croissance qui implique le développement des financements institutionnels, en particulier des bailleurs multilatéraux. Alors que cela signifie une nouvelle marche à franchir en matière de compliance et de redevabilité, il est intéressant de voir combien les équipes abordent cette étape avec sérénité et méthodologie. C’est à cet état d’esprit que l’on mesure l’apport profond que peut avoir IDEAS sur une organisation.

D’un point de vue externe, le Label est aussi un formidable outil de réputation et de réseau. De réputation d’abord parce que les équipes de l’Institut ont fait un formidable travail ces dernières années pour positionner et faire reconnaître le Label auprès de l’écosystème de la solidarité mais aussi du grand public. L’obtention du Label est un gage de bonne gestion qui rassure les bailleurs de fonds et souligne le volontarisme des associations pour se professionnaliser et s’améliorer. Il est difficile de mesurer l’impact exact sur l’obtention de financements ou le développement de nouveaux partenariats pour Bibliothèques Sans Frontières mais il est certain qu’il est souvent fait référence au Label dans nos discussions avec les bailleurs et les fondations.

L’institut IDEAS est aussi un réseau qui grandit de jour en jour et offre de nombreuses opportunités. C’est par exemple grâce au réseau IDEAS – et les rencontres que nous y avons faites – que nous avons pu développer le mécénat de compétences chez Bibliothèques Sans Frontières, notamment grâce à la relation privilégiée que nous avons noué avec de grands partenaires comme BNP Paribas. Les formations et les temps d’échanges organisés par l’Institut sont toujours des moments opportuns pour rencontrer de futurs partenaires et construire de nouveaux projets.

Et ce n’est que le début ! L’institut IDEAS fourmille d’idées et d’initiatives pour accompagner en profondeur la professionnalisation du secteur associatif en France. La publication de la nouvelle version du Guide IDEAS des bonnes pratiques à l’automne dernier est un bel exemple de ce dynamisme au service des associations. C’est grâce à des outils comme celui-ci et des structures comme IDEAS que nous pourrons construire des associations plus fortes et mieux armées pour relever les défis immenses de notre monde. C’est pour cela que c’est pour nous une très grande fierté de faire partie de cette belle famille !

Auteur :

Jérémy Lachal, Directeur général et cofondateur de Bibliothèques Sans Frontières

Article initialement paru dans Juris Associations n°616


La Fondation Entreprendre obtient pour la 2ème fois le LABEL IDEAS

Le mot de Thibault de Saint-Simon, Directeur général de la Fondation Entreprendre

« Je suis très fier que la Fondation Entreprendre ait obtenu le renouvèlement de la labellisation IDEAS qui atteste de la qualité de notre gouvernance, de notre gestion financière et du suivi de l’efficacité de nos actions. Nous sommes inscrits dans une démarche d’amélioration continue de nos pratiques pour démultiplier notre impact. Dans un contexte de crise porteur d’incertitudes, le label est aussi un gage de confiance et de transparence pour nos donateurs et partenaires. La Fondation Entreprendre est plus que jamais mobilisée auprès des acteurs associatifs qu’elle soutient, qui démontrent au quotidien à quel point l’entrepreneuriat est un levier extraordinaire pour bâtir une société plus inclusive et durable. »

Fondation Entreprendre
Logo du LABEL IDEAS avec signature

La Fondation Entreprendre oeuvre en faveur de la cause entrepreneuriale pour permettre au plus grand nombre d'entreprendre sa vie, son travail, son entreprise.

La Fondation Entreprendre soutient et accompagne des associations d’intérêt général pour leur permettre de croître, d’essaimer et de se professionnaliser. Elle articule ses actions autour de quatre programmes: « Cœurs d’entrepreneurs » redonne un horizon social et professionnel aux personnes les plus éloignées de l’emploi à travers l’entrepreneuriat, « Graines d’entrepreneurs » sensibilise les jeunes à la culture entrepreneuriale, « Des elles pour Entreprendre » favorise la réussite de l’entrepreneuriat féminin et « Parcours d’entrepreneurs » agit pour la création, le développement, la reprise d’entreprise et le rebond après l’échec entrepreneurial.

Abritante depuis 2015, elle développe un pôle de fondations abritées pour les familles et les personnes qui souhaitent donner corps à un projet philanthropique.

www.fondation-entreprendre.org

Le LABEL IDEAS : une démarche structurante et exigeante au service de l'action

Le LABEL IDEAS atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, finances et d’évaluation.

Ce label indépendant est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Son référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, et des métiers du contrôle, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation. Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action. Le LABEL IDEAS est la marque d’un engagement sociétal de qualité.

Il est obtenu grâce à l’accompagnement mené par les conseillers bénévoles de l’Institut IDEAS, sur la base de contrôles externes professionnels et au terme d’une audition devant le Comité Label (organe autonome).


Logo de l'Association Nationale des Visiteurs de Prison et logo du Label IDEAS

L'Association Nationale des Visiteurs de Prison obtient pour la 2ème fois le LABEL IDEAS

Photo de Xavier Denecker

“L’obtention du label et son renouvellement ont été rendus possibles par un accompagnement continu et de qualité par les conseillers bénévoles d’IDEAS.  Le label vient renforcer la confiance des donateurs et financeurs privés et publics qui apportent leur soutien à l’association, à ses actions et aux projets qu’elle développe.” Xavier Denecker, Président

Logo de l'Association Nationale des Visiteurs de Prison
Logo du LABEL IDEAS avec signature

L'Association Nationale des Visiteurs de Prisons

“L’Association nationale des visiteurs de prison (ANVP) est entrée depuis quelques années dans une profonde évolution. Elle travaille à renforcer les liens entre le « dedans » de la prison et la société en vue d’accroître les chances de réinsertion. Elle entend élargir aux personnes placées sous main de justice en milieu ouvert l’expérience d’écoute et d’accompagnement qu’elle a accumulée depuis quatre-vingt-dix ans auprès des personnes détenues.

Dans ce contexte, la démarche d’optimisation du fonctionnement de notre association, s’est imposée à nous comme gage d’ouverture et de pérennisation de notre mission sociale. C’est pour en attester que nous avons demandé et obtenu la labellisation par IDEAS de notre organisation en 2016, puis de nouveau cette année.

L’obtention du label et son renouvellement ont été rendus possibles par un accompagnement continu et de qualité par les conseillers bénévoles d’IDEAS.  Le label vient renforcer la confiance des donateurs et financeurs privés et publics qui apportent leur soutien à l’association, à ses actions et aux projets qu’elle développe.”

Xavier Denecker, Président

www.anvp.org

Le LABEL IDEAS : une démarche structurante et exigeante au service de l'action

Le LABEL IDEAS atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, finances et d’évaluation.

Ce label indépendant est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Son référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, et des métiers du contrôle, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation. Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action. Le LABEL IDEAS est la marque d’un engagement sociétal de qualité.

Il est obtenu grâce à l’accompagnement mené par les conseillers bénévoles de l’Institut IDEAS, sur la base de contrôles externes professionnels et au terme d’une audition devant le Comité Label (organe autonome).


La Fédération des Aveugles et Amblyopes de France obtient pour la 2ème fois le LABEL IDEAS

Le mot de Vincent MICHEL, Président d'honneur de la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France

“Grande satisfaction pour la Fédération des aveugles et Amblyopes de France qui s’est vue renouveler le label IDEAS qui atteste de la rigueur et de la qualité de sa gestion. Un grand merci au Comité IDEAS pour la confiance ainsi renouvelée à notre Fédération et un grand merci à nos donateurs qui ainsi, savent que leur soutien va vers un organisme digne de leur confiance.”

logo de la Fédération des Aveugles de France
Logo du LABEL IDEAS avec signature

La Fédération des Aveugles et Amblyopes de France s’engage sur tous les fronts aux côtés des personnes touchées par la cécité.

Créée en 1917 et reconnue d’utilité publique le 27 août 1921, la Fédération des Aveugles et Amblyopes de France rassemble en son sein des militants, des usagers, des professionnels et bénévoles engagés ensemble pour une plus grande inclusion sociale et économique des personnes déficientes visuelles.

– En soutenant l’édition de manuels scolaires et de livres de jeunesse en braille, l’éducation en milieu ordinaire des jeunes aveugles et malvoyants via des structures périscolaires ), ainsi que des séjours de loisirs adaptés,
-En soutenant les avancées de la recherche par le financement des bourses de recherches et le soutien à des laboratoires,
-La Fédération met en œuvre des actions et initiatives pour favoriser l’employabilité des personnes déficientes visuelles,
– L’accessibilité numérique est un axe stratégique en faveur de l’inclusion sociale et professionnelle. la Fédération accorde une attention toute particulière au développement des Nouvelles Technologies, porteuses de nombreux espoirs de gain d’autonomie et de quotidiens améliorés,
– La Fédération a lancé un site « savoir aider », une initiative pour combler le manque d’informations sur le le handicap visuel auprès des aidants.

www.aveuglesdefrance.org

Le LABEL IDEAS : une démarche structurante et exigeante au service de l'action

Le LABEL IDEAS atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, finances et d’évaluation.

Ce label indépendant est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Son référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, et des métiers du contrôle, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation. Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action. Le LABEL IDEAS est la marque d’un engagement sociétal de qualité.

Il est obtenu grâce à l’accompagnement mené par les conseillers bénévoles de l’Institut IDEAS, sur la base de contrôles externes professionnels et au terme d’une audition devant le Comité Label (organe autonome).


Replay du webinaire "Administrateur dans le secteur associatif, pourquoi pas moi ? "

Vous souhaitez mieux comprendre le rôle et l’importance d’un administrateur bénévole? Que pouvez-vous apporter à une association ou une fondation ? Quels sont les bénéfices pour votre parcours personnel et professionnel ? Autant de questions abordées dans ce Webinaire co-organisé par Passerelles & Compétences et le groupe Economie Sociale et Solidaire de Sciences Po Alumni, lors duquel l’Institut IDEAS a eu le plaisir d’intervenir.

Programme du Webinaire du 13 novembre 2020

  • Introduction

par Bernard El Ghoul, Délégué Général de Sciences Po Alumni et présentation du partenariat avec Passerelles et Compétences

Ouverture par Isabelle Gougenheim, membre du bureau du groupe ESS de Sciences Po Alumni et Présidente de l’Institut IDEAS

  • Le secteur associatif et les enjeux de la gouvernance

Quels outils pour quels objectifs ?

Par Suzanne Chami, Déléguée générale de l’Institut IDEAS

  • Le bénévolat de gouvernance

Le programme Bénévolat de Gouvernance : être administrateur d’une association ou d’une fondation.

Par Michèle Allard et Thierry Prévot, Passerelles et Compétences

  • Être administrateur d’association ou de fondation

Témoignages de Yannick Blanc (la Fonda)

Témoignages de Marie Noelle Reboulet (GERES)

  • L’impact d’un conseil d’administration

Témoignage de Jérémy Lachal, Directeur général de Bibliothèques Sans Frontières

  • Questions/Réponses


Photo de Jérémy Just et Ali Id Elouali de l’agence Relations d’Utilité Publique,

Nouvelle identité du label IDEAS : le regard de l'agence Relations d'Utilité Publique

Trois questions à Ali Id Elouali et Jérémy Just, de l’agence Relations d’Utilité Publique, qui ont accompagné l’Institut IDEAS pour la refonte de l’identité du label IDEAS.

Logo du LABEL IDEAS avec signature

Relations d’Utilité Publique est une agence de communication et d’influence créée en 2006, spécialiste des enjeux sociaux et écologiques. Elle conseille et accompagne des associations, des fondations, des entreprises et des acteurs publics dans leur stratégie de communication et de mobilisation et dans sa mise en oeuvre opérationnelle.

L’Institut IDEAS : En quoi le chemin et les méthodes mobilisés ont-ils joué un rôle important pour la refonte de l’identité de notre label ?

Ali Id Elouali : Comme à chaque fois que nous menons une refonte d’identité, nous avons fait le choix de questionner la nouvelle identité du LABEL IDEAS en regard du positionnement de l’Institut et de son ambition de porter une parole différente sur la question de la labellisation dans le secteur de l’intérêt général. C’est pourquoi nous avons mobilisé une réflexion stratégique et des méthodologies participatives auprès des parties prenantes : solliciter les labellisés via un questionnaire et des entretiens auprès d’un panel de labellisés et financeurs, intégrer le comité Label IDEAS à la réflexion et mener toutes les étapes réflexives et créatives avec le bureau de l’Institut. Les objectifs étaient de définir un territoire de marque pertinent et de créer les conditions d’une appropriation de la nouvelle identité par ses parties-prenantes.  

 

L’Institut IDEAS : Quelles sont les notions majeures qui ont été explorées et qui ont guidé la création de cette nouvelle identité ?

Jérémy Just : Nos travaux ont fait apparaître des notions majeures dans l’identité du label.

En premier lieu, il était capital de mettre en avant la spécificité du label : renforcer et valoriser la capacité des labellisés à remplir leurs missions avec professionnalisme. Le Label IDEAS incarne une démarche d’exigence, d’amélioration continue, qui trouve des externalités positives dans l’action. C’est l’exigence en action.

Ali Id Elouali : Le propos était aussi d’affirmer que l’exigence portée par le label est un marqueur de valorisation de l’action des organisations labellisées, associations et fondations, dans leur contribution aux richesses immatérielles de notre société. C’est en cela que la nouvelle identité est un signal fort qui souligne l’ambition de l’Institut d’être un acteur contributeur à la transformation sociétale.

L’Institut IDEAS : Comment cette nouvelle identité peut-elle apporter une plus-value aux labellisés ?

Jérémy Just :  Cette identité est le fruit d’une contribution et d’une réflexion collectives. Elle est fondée sur les attentes exprimées par les labellisées, les exigences des financeurs et les ambitions fondées par l’Institut IDEAS pour son label. Les labellisés peuvent aujourd’hui s’appuyer sur une identité enrichie d’une nouvelle signature et d’un travail sur les argumentaires à mobiliser auprès de leurs publics. L’équipe communication a ainsi développé de nouveaux outils pour faciliter l’appropriation du Label par les labellisés. Un portage collectif permettra d’encore mieux identifier et valoriser la communauté des labellisés.

Ali Id Elouali : Il revient désormais aussi bien aux associations et fondations labellisées qu’aux financeurs de faire valoir le label comme la marque d’un projet commun.

webinaire-CSOEC-IDEAS

Replay du Webinaire : "La mesure d’impact et la gouvernance des associations : du concept aux outils"

Image de la viedo du Webinaire

La mesure de l’impact social est une préoccupation croissante dans les associations et les fondations.  Comment la prendre en compte dans la gouvernance ? Le replay du webinaire organisé sur ce sujet est disponible. Rendez-vous organisé par le Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts Comptables (CSOEC) et l’Institut IDEAS.

Programme

– Quels outils pour performer la gestion opérationnelle des activités et réalisations ?

– Quels enseignements tirer des pratiques actuelles ?

– Quelles évolutions avec les financeurs ?

Intervenants

photo de Chakib Hafiani

Chakib Hafiani

Expert-comptable,

Président du Comité secteur non-marchand du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables

Photo d'Isabelle Gougenheim

Isabelle Gougenheim

Présidente de Institut IDEAS

Erland EGIZIANO : Délégué Général RESTAURANT DU COEUR

Erland Egiziano

Délégué Général des Restaurants du Cœur

Lilian Pioch : Coordinateur des études, RÉSEAU ASSOCIATIF F3E

Lilian Pioch

Coordinateur des études, Réseau Associatif F3E