[A écouter] Rapport « Évaluation des actions associatives » à la radio

Radio KPMG consacre une émission à l’occasion de la publication du rapport « Évaluation des actions associatives ». Ce rapport, rédigé à la demande de la Secrétaire d’État Sarah El Haïry, questionne le développement de l’évaluation des actions associatives au regard des politiques publiques.

Découvrez les interviews des  4 co-rapporteurs : Suzanne Chami (déléguée générale de l’Institut IDEAS), Philippe Bolo (député de Maine-et-Loire), Bernard Bazillon (directeur national économie sociale et solidaire chez KPMG) et Philippe Da Costa (président de la Croix Rouge française).

Ecouter l'émission

[Radio KPMG] L’évaluation des actions associatives

Emission : ‘L’Economie Autrement’

Photo de Suzanne Chami

Suzanne CHAMI

Déléguée générale

de l’Institut IDEAS
Co-rapporteur du rapport

Extraits de l’interview :

« L’évaluation ne se situe plus uniquement dans une logique quantitative, pour « rendre des comptes », mais bien dans une logique plus qualitative en révélant la création de valeur et donc la capacité des associations à transformer la société ».

(…)

« La démarche évaluative remet le bénéficiaire au centre du projet associatif. Elle permet à l’association de questionner son projet et de vérifier qu’on est toujours en réponse au besoin identifié. »


[Formation mécènes] 09/06 "Maîtriser le processus de sélection des projets à financer pour le mécénat"

L’Institut IDEAS propose son expertise aux fondations d’entreprise, entreprises, fondations familiales, et mécènes institutionnels lors d’une formation organisée en partenariat avec ADMICAL.

L’objectif de cette formation d’une journée : élaborer ou renforcer votre processus de sélection des projets à financer et permettre une décision éclairée et objective. 

Formation proposée par l'Institut IDEAS et l'ADMICAL

“Maîtriser le processus de sélection

des projets à financer

pour le mécénat”

Le jeudi 9 juin 2022

Informations et inscription

Formation à destination des mécènes

Objectifs

  • Acquérir une bonne connaissance du monde associatif
  • Optimiser votre processus de sélection des projets à soutenir
  • Découvrir et comprendre les indicateurs permettant l’évaluation d’un projet et du porteur de projet

Publics :

Les acteurs impliqués dans le processus de sélection de projets, responsables de mécénat en entreprise, fondation, fonds de dotation.

Programme :

  • Comprendre le secteur associatif :

  • sa diversité, ses spécificités, ses enjeux,
  • ses ressources, ses financements
  • les contrôles auxquels il peut être soumis

  • S’approprier le concept de processus :

  • ses principes
  • son organisation

  • Échanges d’expériences entre participants sur la sélection des projets 

  • Découvrir et comprendre le processus de sélection par l’étude d’un cas concret :

  • Les acteurs
  • Les indicateurs (gouvernance, gestion financière)
  • Les outils d’évaluation

Admical, en bref

ADMICAL, association reconnue d’utilité publique, a pour mission de donner aux entreprises et aux entrepreneurs l’envie et les moyens d’affirmer et de concrétiser leur rôle sociétal grâce au mécénat. Elle rassemble et représente les mécènes. ADMICAL informe grâce au Portail du mécénat, accompagne mécènes et porteurs de projets grâce à différents outils (e-Répertoire des mécènes, Les Repères Admical…), propose des services (formations, accompagnement juridique…) et des événements (Mécènes Forum, Les Labs…).


[Publication] Rapport « Évaluation des actions associatives »

 Le rapport « Évaluation des actions associatives » rédigé à la demande de la Secrétaire d’État Sarah El Haïry vient d’être publié. Il questionne le développement de l’évaluation des actions associatives au regard des politiques publiques.

Cette mission ministérielle a été confiée à 4 co-rapporteurs : Suzanne Chami (déléguée générale de l’Institut IDEAS), Philippe Bolo (député de Maine-et-Loire), Bernard Bazillon (directeur national économie sociale et solidaire chez KPMG) et Philippe Da Costa (président de la Croix Rouge française).

Ce rapport est le fruit d’une enquête et de nombreuses auditions menées auprès d’acteurs pluridisciplinaires et de personnes qualifiées.

Consulter le rapport

Résumé

(…) Très souvent les évaluations menées par les associations le sont en réponse à une injonction de leurs financeurs, dans un objectif de contrôle de l’efficience des subventions.
Cette situation se heurte au principe de liberté associative, pénalisant l’image de l’évaluation vécue comme un exercice imposé. L’identité associative se conjugue difficilement avec une obligation d’évaluation. L’innovation sociétale, ADN du fait associatif, ne doit être dévoyée par l’évaluation, au motif du contrôle de l’utilisation de l’argent public. Une autre logique d’évaluation est souhaitable.
Cependant, le contrôle des subventions publiques, et donc de l’argent public, ne serait être remis en cause. Une perspective plus large doit donc être recherchée par l’évaluation des associations. Cette perspective, c’est celle d’une démarche d’amélioration continue de l’action associative et, par conséquent, d’un renforcement de la confiance dans la relation entre pouvoirs publics et associations. Dans un jeu à somme positive, chaque partie doit ressortir gagnante de la mise en œuvre de l’évaluation. Pour les pouvoirs publics, l’évaluation demeure un cadre d’assurance du bon usage des subventions. Pour les associations, elle devient le prétexte à interroger la gouvernance, la stratégie, l’organisation, la mise en œuvre des actions et leurs impacts, avec des bénéfices autant pour les bénéficiaires que pour les bénévoles ou les salariés.

Cette nouvelle manière d’envisager l’évaluation permet de révéler l’impact social et, plus globalement, la valeur créée par les actions associatives. Ce nouveau regard impose des angles d’observations et une posture adaptés aux spécificités du monde associatif. La révélation de l’impact social, comme celle de la valeur créée, demandent des méthodes robustes et adaptables à la multiplicité des terrains d’intervention des associations.

Ces perspectives justifient l’ambition de développer la pratique de l’évaluation auprès du secteur associatif. Les leviers de ce développement sont multiples. Ils concernent l’amélioration de l’image de l’évaluation, la co- construction du cadre évaluatif, la mobilisation des parties prenantes, l’inscription de la démarche dans le temps long, la montée en compétences. Cette multiplicité des conditions de réussite ne doit pas être comprise comme un obstacle insurmontable mais comme la capacité d’adapter la démarche d’évaluation, au cas par cas, pour répondre au plus près aux spécificités des associations, de leur domaine d’activité, de leurs bénéficiaires.
Le développement de l’évaluation dans le secteur associatif repose donc sur la capacité à faire basculer l’exercice d’une logique de contrôle de la performance financière vers une logique de démarche de progrès, construite autour de la mesure de l’impact social et de la valeur créée. Un basculement qui bénéficie aux associations, à leur organisation, à leurs pratiques, à leurs bénéficiaires, à leurs bénévoles et salariés et à leurs financeurs.
La boucle est bouclée !

Photo de Suzanne Chami

« La question de l’évaluation est au cœur de l’enjeu que nous portons à l’Institut IDEAS : le développement de la qualité et de la capacité d’action des associations, des fondations et des fonds de dotations. A ce titre, je suis très heureuse d’avoir contribué à la mission ministérielle demandée par la Secrétaire d’Etat Sarah El Haïry.

Les auditions que nous avons menées nous ont permis de confirmer une intuition forte : l’évaluation prend tout son sens lorsqu’elle permet de révéler la valeur créée par les actions associatives.

Cette perspective justifie l’ambition de développer la pratique de l’évaluation au sein du secteur associatif et des pouvoirs publics en mobilisant les leviers indispensables : culture, montée en compétences, co-construction, inscription dans le temps long… Ce rapport a pour ambition de contribuer à l’élaboration d’une vision partagée des attentes et des besoins des 2 parties ».

Suzanne CHAMI, Déléguée générale de l’Institut IDEAS
Co-rapporteur du rapport

Au sommaire du rapport

  • Un rapport écrit en réponse à une demande ministérielle 
  • L’évaluation des actions associatives, pourquoi et comment ? 
  • L’évaluation au coeur des relations entre pouvoirs publics et monde associatif 
  • L’évaluation pour révéler l’impact social et la valeur des actions associatives 
  • Les leviers du développement de l’évaluation dans le secteur associatif 
  • Des exemples d’évaluation d’actions associatives 
  • Recommandations
  • Liste des personnalités auditionnées
  • Bibliographie 
  • Synthèse des résultats de l’enquête


[Publication] Baromètre annuel de la philanthropie 2022

La Fondation de France publie le Baromètre annuel de la philanthropie 2022, mené par l’Observatoire de la Philanthropie.

Résumé proposé Anne Cornilleau, chargée d’études et de projets à l’Observatoire de la Philanthropie :

“Ce bilan sur deux décennies montre à quel point le secteur de la philanthropie est en progression constante et qu’il résiste au contexte de crise, puisque le nombre de fondations et fonds de dotations a continué à progresser de 6 % par rapport à 2020. Cette croissance est portée avant tout par le développement des fondations abritées et des fonds de dotations, qui représentent les trois quarts des structures philanthropiques en France “

Découvrir

[Législation] Nouvelles obligations sur les reçus fiscaux

Le nouvel article 222 bis du Code général des impôts prévoit une nouvelle obligation déclarative auprès de l’administration fiscale pour les organismes sans but lucratif ayant reçu des dons ayant donné lieu à émission d’un reçu fiscal.

Quels sont les organismes concernés par la nouvelle obligation ? Quelles sont les informations à déclarer ? Quelle est la période concernée par la déclaration ? Comment effectuer la déclaration ? Dans quel délai ? La délivrance d’un justificatif aux entreprises mécènes est-elle obligatoire ?

Toutes les réponses à ces questions :

Article de France Générositeswww.impots.gouv.fr/professionnel/declaration-des-dons-et-recus

La Fédération Réseau Entreprendre obtient le Label IDEAS

Le mot de Olivier Lamarque, directeur général Réseau Entreprendre

” Avec la labélisation IDEAS, la Fédération Réseau Entreprendre se place sur les meilleurs standards de gestion et travaille avec la transparence que notre réseau de 15 000 entrepreneurs attend”

Logo du LABEL IDEAS avec signature

Fédération Réseau Entreprendre

La Fédération Réseau Entreprendre® anime et fédère 65 associations dans 10 pays autour d’une communauté de 15.000  chefs d’entreprise qui partagent des valeurs et des méthodes communes. Le Réseau Entreprendre® s’attache à créer des emplois en créant des employeurs.

Le Réseau Entreprendre® : 

Partout où il est présent, en France comme à l’international, le Réseau Entreprendre® s’attache à créer des emplois en créant des employeurs.

Ce fort engagement, dans les territoires où il est présent à travers ses associations, promeut la création d’emplois et permet également l’éclosion et la pérennité de PME, TPE et ETI pour un écosystème entrepreneurial local et solide.

Le Réseau Entreprendre® offre pendant deux à trois ans l’accompagnement d’un chef d’entreprise expérimenté, qui vise à optimiser les chances de réussite des porteurs de projet. Il accorde également un prêt d’honneur sans intérêt et sans garantie personnelle, gage de garantie et de solidité du projet face à d’autres financeurs.

Des milliers d’entrepreneurs expérimentés et engagés, qui ont rejoint Réseau Entreprendre®, contribuent par leurs initiatives positives à soutenir la création d’entreprise dans toutes les régions. Fabrique à success stories (Michel & Augustin, Envie de Fraise, Simplon, Guest to Guest, Sushi Daily, Mano Mano, Good Goût…), Réseau Entreprendre® a été créé en 1986 par André Mulliez, entrepreneur et PDG de Phildar, sur la base de cette conviction : « Pour créer des emplois, créons des employeurs ».

Activités de la Fédération : 

– Mise en réseau et animation des associations Réseau Entreprendre®
– Pilotage et conception de parcours d’accompagnement (Innovation, Wom’Energie, Impact)
– Accompagnement personnalisé : formation, professionnalisation et perfectionnement
– Fonds d’intervention destinés à soutenir l’action du réseau
– Plaidoyer pour promouvoir la création d’entreprises et la création d’emploi sur les territoires

www.reseau-entreprendre.org/fr/entreprendre/la-federation-reseau-entreprendre/

Le LABEL IDEAS : une démarche structurante et exigeante au service de l'action

Le LABEL IDEAS atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, finances et d’évaluation.

Ce label indépendant est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Son référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, et des métiers du contrôle, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation. Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action. Le LABEL IDEAS est la marque d’un engagement sociétal de qualité.

Il est obtenu grâce à l’accompagnement mené par les conseillers bénévoles de l’Institut IDEAS, sur la base de contrôles externes professionnels et au terme d’une audition devant le Comité Label (organe autonome).


Participez à une enquête sur le mécénat de compétence

Pro Bono Lab et l’Alliance pour le Mécénat de Compétences, qui regroupe 27 entreprises engagées sur ce sujet, souhaite mieux appréhender l’Impact du mécénat de compétences sur les associations et ses bénéficiaires. Pour cela, une étude a été confiée au cabinet KIMSO.

L'Alliance pour le Mécénat de Compétences, souhaiterait interroger les associations qui ont bénéficié de ce type d’engagement.

L'enquête permet de recueillir la perception du mécénat de compétences, l'avis sur son impact et les attentes en termes d’évolution et d’amélioration.

Je réponds à l'enquête

Retour sur l'Atelier des Fondations du CFF : "Etre ensemble, le temps d'après"

Centre Français des fonds et fondations

Rendez-vous incontournable du secteur, l’Atelier des Fondations du CFF a eu lieu les 6, 7 et 8 avril près d’Annecy. Trois journées d’échanges et de réflexion réservées aux fondations et fonds de dotation.

Isabelle Gougenheim, Présidente de l’Institut IDEAS, a présenté la méthodologie IDEAS au sein de l’atelier consacré à la prévention des risques. Elle est intervenue aux côtés de Francis Charhon, Président d’honneur du CFF, Loïc le Rudulier, directeur de l’audit et du contrôle interne d’Apprentis d’Auteuil (organisme labellisé IDEAS) et de Jérôme Kolher d’Initiative philanthropique.

Le retour d’Isabelle Gougenheim sur cette édition 2022 :

« L’atelier a permis aux participants de bien comprendre l’intérêt de s’engager dans une démarche de cartographie des risques, outil d’un dialogue constructif entre les différentes parties prenantes d’une organisation. Le témoignage de Loïc Le Rudelier des Apprentis​ d’Auteuil (labellisé IDEAS depuis 2010) a permis d’illustrer de façon très concrète tout l’apport de cette démarche. La cartographie des risques est inscrite dans les bonnes pratiques clés du Guide IDEAS depuis plus de 10 ans, accompagnée d’une méthodologie structurée et didactique, qui rend l’exercice accessible à tout type de structure.

Cette nouvelle édition des ateliers du CFF a aussi permis à l’Institut IDEAS de retrouver de nombreux interlocuteurs pour présenter sa nouvelle offre digitale : l’Autodiag en ligne et la web-série “Témoins engagés”, 2 solutions pédagogiques pour découvrir ou approfondir les bonnes pratiques de gouvernance, de gestion et d’évaluation. »


Participez à une enquête au profit du secteur associatif

L'AFA (Agence Française Anticorruption) réalise une enquête au profit du monde fondatif et associatif. 

Cette enquête a pour but d'adapter ses offres de sensibilisation et de formation aux besoins des acteurs de terrain.

La loi du 9 décembre 2016, dite Sapin II, fixe pour mission à l'Agence française anticorruption (AFA) d'aider les autorités compétentes et les personnes qui y sont confrontées à prévenir et détecter les infractions d'atteinte à la probité telles que la corruption, le trafic d'influence, ou le détournement de fonds publics.

En 2022, elle souhaite réaliser une enquête au profit des secteurs fondatif et associatif qui lui permettra d'adapter son offre de sensibilisation et de formation aux besoins des acteurs de terrain.

Cette enquête garantit le total anonymat tant du répondant que de son organisation.

Les réponses sont analysées par l'AFA et ne donneront lieu à aucune statistique personnelle.

Cette enquête ne nécessite aucune préparation et dure moins de 10 minutes.

Votre contribution à l'enquête ci-dessous serait un apport précieux à son aboutissement. 

Je réponds à l'enquête

L'enquête est ouverte jusqu'au 15 juin 2022


SOLAAL obtient le Label IDEAS

Le mot de Angélique Delahaye, Présidente de SOLAAL

« Le Conseil d’administration de SOLAAL a souhaité que nous nous engagions dans la démarche IDEAS car ce label atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, de finances et d’évaluation. Nous sommes donc très fiers de l’avoir obtenu ! ».

Logo de SOLAAL
Logo du LABEL IDEAS avec signature

SOLAAL

SOLAAL est une association qui organise les dons agricoles vers les associations d’aide alimentaire. Elle rassemble un grand nombre d’organisations issues des secteurs agricole, industriel, de la grande distribution, des interprofessions agricoles et alimentaires et des marchés de gros.

-gestion et suivi des dons des acteurs du secteur agricole
-organisation de glanages solidaires
-sensibilisation au gaspillage alimentaire
-mise en avant de la solidarité des acteurs du secteur agricole

www.solaal.org

Le LABEL IDEAS : une démarche structurante et exigeante au service de l'action

Le LABEL IDEAS atteste de la qualité des pratiques en matière de gouvernance, finances et d’évaluation.

Ce label indépendant est décerné aux associations et fondations qui répondent aux exigences du Guide IDEAS des Bonnes Pratiques.

Son référentiel, construit par les parties prenantes du secteur associatif et de la philanthropie, et des métiers du contrôle, couvre les champs clés du fonctionnement d’une organisation. Il engage l’organisme dans une dynamique d’amélioration continue pour favoriser son développement et optimiser son action. Le LABEL IDEAS est la marque d’un engagement sociétal de qualité.

Il est obtenu grâce à l’accompagnement mené par les conseillers bénévoles de l’Institut IDEAS, sur la base de contrôles externes professionnels et au terme d’une audition devant le Comité Label (organe autonome).