Tribune Fonda

La revue « Tribune Fonda » : un éclairage et une inspiration

En tant que « partenaire associé » de La Fonda, l’Institut IDEAS vous invite à découvrir ou redécouvrir la revue « Tribune Fonda ». Vous y trouverez chaque trimestre des éclairages inédits et inspirants sur les évolutions du monde associatif et de l’économie sociale et solidaire.

La Tribune Fonda est la revue trimestrielle la Fonda. Elle propose une exploration des problématiques qui interrogent le fait associatif et questionne l’avenir des associations.

Elle regroupe des analyses, des points de vue ou encore des présentations d’initiatives destinés à éclairer et à inspirer les responsables du monde associatif et plus largement de l’économie sociale et solidaire.

Cette revue existe au format numérique et sous la forme d’une revue imprimée. Ainsi, de nombreux articles sont disponibles gratuitement sur le site de la Fonda. Pour accéder à l’intégralité des articles dès leur publication, pensez à vous abonnez-vous.

Plus d'infos sur l'abonnement >

L’ADEMA : un programme de formations en management associatif

L’ADEMA : un programme de formations en management associatif

L’ADEMA propose en 2021, avec son partenaire Mines ParisTech Exécutive Education, des formations en 100% digital. Les contenus ont été retravaillés pour ce media en ayant le souci de conserver une approche très concrète basée sur des cas pratiques. Ainsi, pour chaque module de formation, il est proposé aux stagiaires un cas pratique à réaliser en inter-sessions. Chaque module est constitué de 6 sessions de formation de 2h en visio.

Les organismes accompagnés par l’Institut IDEAS bénéficient de conditions préférentielles. Contactez-nous

Programme 2021

Construire sa stratégie en s’appuyant sur un projet associatif et une gouvernance robuste

Entre le 9 mars et le 27 avril

Programme

Renforcer son association en recrutant et manageant efficacement les équipes salariées et bénévoles

Entre le 18 mai et le 6 juillet

Programme

Sécuriser son association au regard du modèle sosio-économique et du risque civil, pénal et social

Entre le 21 septembre et le 10 novembre

Programme

Communiquer efficacement pour le projet associatif et développer les ressources

Entre le 15 novembre et le 22 décembre

Programme

Tour de France des ODD les 9 et 11 février 2021

Le Tour de France des ODD, organisé par le Comité 21, poursuit sa route. Il s’arrête en Ile-de-France à l’occasion de la rencontre régionale du réseau TEDDIF les 9 et 11 Février 2021.

Ces deux matinées, en distanciel, s’attacheront à mieux comprendre les ODD, dans leur aspect transversal comme thématique. Ce sera également l’occasion de découvrir et s’inspirer des avancées, des réalisations, des projets et des outils élaborés sur le territoire pour décliner les 17 objectifs onusiens.

Programme résumé :

Deux tables rondes transversales sont prévues sur l’Agenda 2030. L’une portant sur son appropriation par les acteurs franciliens et l’autre sur la coopération qui émerge entre les territoires.

Ateliers transversaux et thématiques pour s’approprier pleinement les ODD :
  • Les ODD comme méthode d’amélioration des politiques publiques ?
  • Les ODD et la RSO, comment croiser les méthodologies ?
  • Les ODD au service du rapport de développement durable ?
  • Les ODD comme vecteur d’éducation au développement durable
  • Les ODD, un moyen de mobiliser des citoyens pour la transition écologique du territoire
  • Sensibiliser aux ODD, un préalable toujours nécessaire pour mobiliser les acteurs
  • L’adaptation au changement climatique et les solutions fondées sur la nature au coeur de l’Agenda 2030
  • Les ODD comme outil de réduction des inégalités


Logo du RAMEAU

[18/02] 5ème webinaire du cycle sur la (Re)connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général

En octobre dernier, le Rameau a lancé un programme pour découvrir ou redécouvrir la variété des modèles socio-économiques d’intérêt général. L’Institut IDEAS, partenaire du Rameau, vous invite à y participer.

WEBINAIRE

Modèles socio-économiques :
« La diversité des leviers financiers »

5 ème webinaire du cycle du programme
(Re)Connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général

Comment ont évolué ces dernières années la philanthropie et les financements publics ? Quelle est la variété des outils financiers mobilisables en territoire ? Où en est l’investissement sociétal ? Autant de questions auxquelles vous aurez des réponses concrètes lors de ce 5  éme webinaire du programme (Re)Connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général. 

Jeudi 18 Février 2021

13h à 14h30

Programme et Inscription
Voir les replay des webinaires précédents

Logo du Programme PANA (Point d’Appui au Numérique Associatif)

[PANA] Associations, trouvez votre accompagnement sur les questions numériques

Découvrez le programme PANA. Son ambition : Permettre à chaque association de trouver, près de chez soi, une structure d’accompagnement en capacité de lui prêter main forte sur le numérique.

Ce programme est porté bénévolement par un collectif d’acteurs, auquel l’Institut IDEAS est heureux de contribuer.

PANA : Point d'Appui au Numérique Associatif

Le programme PANA, qu’est-ce que c’est ?

Le Programme PANA (Point d’Appui au Numérique Associatif), créé par HelloAsso, Le Mouvement associatif et la Fonda a pour objectif d’accompagner les associations dans leur transition numérique en faisant monter en compétences et en fédérant les acteurs de l’accompagnement associatif des territoires sur des sujets numériques.

Qui sont les PANA ?

Un réseau d’accompagnateurs associatifs référents sur les sujets numériques partout en France.

Votre association a besoin d’être accompagnée sur un sujet numérique?

Retrouvez la liste des points d’Appui au Numérique Associatif près de chez vous.

Accéder à liste des PANA >

Les PANA vous accompagnent dans votre transition numérique : 

  • Construire votre stratégie numérique avec un autodiagnostic
  • Créer et mettre à jour votre site internet
  • Protéger vos données
  • Gérer votre page Facebook
  • Créer une billetterie en ligne
  • Mettre en place un nouvel outil numérique
  • Gérer votre comptabilité sur internet
  • Optimiser vos paiements en ligne
  • Collaborer avec vos bénévoles sur internet

Quels moyens pour vous accompagner ?

Les PANA ont différents champs d’expertises, rendez-vous sur pana.helloasso.com pour trouver ceux qui pourront répondre à vos besoins.

Logos de tous les acteurs PANA

Logo du RAMEAU

[21/01] 4ème webinaire du cycle sur la (Re)connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général

En octobre dernier, le Rameau a lancé un programme pour découvrir ou redécouvrir la variété des modèles socio-économiques d’intérêt général. L’Institut IDEAS, partenaire du Rameau, vous invite à y participer.

WEBINAIRE

Modèles socio-économiques :
« La diversité des richesse humaines »

4ème webinaire du cycle du programme
(Re)Connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général

Quelle est la diversité des richesses humaines au service des projets d’intérêt général ? Comment mobiliser le bénévolat ? Le service civique ? L’engagement des salariés ? Autant de questions pour lesquelles vous aurez des réponses concrètes lors de ce 4émewebinaire du programme (Re)Connaissance des modèles socio-économiques d’intérêt général.

Jeudi 21 janvier 2021

13h à 14h30

Programme et Inscription
Voir les replay des webinaires précédents

Bilan de la Loi de Finances 2021 pour la philanthropie – PLF 2021

« Projet Loi de Finances 2021 : Mesures impactant le secteur », l’analyse de France Générosité

France Générosité publie un bilan sur la Loi de Finances 2021 et ses impacts pour la philanthropie.

Sommaire du bilan :

  1. Association à but exclusif d’assistance et de bienfaisance – Exonération des droits de mutation à titre gratuit
  2. Maintien du plafond de 1 000 € pour les dons dits « Coluche » jusqu’au 31 décembre 2021
  3. Fondation reconnue d’utilité publique – Dons de biens mobiliers du domaine
  4. Fondation reconnue d’utilité publique – Dons de titres de société
  5. OSBL propriétaire bailleur – Abandon de loyers entreprises locataires – Crédit d’impôt
  6. Mécénat d’entreprise – Réduction d’impôt pour dons – Fédération ou union
  7. Legs – Testament authentique – Enregistrement

Lire l'article de France Générosités

DONNONS DU SOUFFLE À VOS INITIATIVES !

Lancement de l'édition 2021 des Prix de l'inspiration en ESS

La Fondation Crédit Coopératif lance l'appel à projets 2021 des prix de l'inspiration en ESS. Il est ouvert à toutes les structures de l'ESS poursuivant un objectif d'intérêt général.

DONNONS DU SOUFFLE À VOTRE INITIATIVE : PARTICIPEZ À L'APPEL À PROJETS 2021 DES PRIX DE L'INSPIRATION EN ESS.

Cet appel à initiatives distingue des projets exemplaires et novateurs pour les territoires.

Vous avez jusqu’au 1er février 2021 minuit pour proposer votre projet.

Déposer votre candidature ici >

Les conditions de participation : 

  • La structure candidate doit relever de l’ESS au sens de la loi 2014 (association, coopérative, mutuelle, fondation, entreprise sociale agréée ESUS)
  • Le projet doit avoir une dimension d’intérêt général.
  • La structure présentant le projet doit avoir au moins 1 an d’ancienneté révolu.
  • Le siège social et l’activité principale de la structure doivent se situer en France.
  • La structure ne doit pas être lauréate du Prix de la Fondation Crédit Coopératif depuis 5 ans révolus (soit 2016).


Logo du RAMEAU

[12/01] Colloque "L’intérêt général, dès aujourd'hui l'affaire de tous !"

Le Rameau organise un colloque sur le thème de "l’intérêt général". L'Institut IDEAS, partenaire du Rameau, vous invite à y participer.

« L’intérêt général, dès aujourd'hui l'affaire de tous !»

Mardi 12 Janvier 2021

De 18h à 20h

Retransmis en live

Le 12 janvier 2018, 300 décideurs venus de toute la France, et représentant la diversité des organisations publiques & privées, ont débattu sur la question : « L’intérêt général : dès aujourd’hui l’affaire de tous ? ».

Quelle gestion régulatrice de notre Nation ? Quelle vision partagée entre des « mondes » riches de leurs différences ? Quelles actions collectives transformatrices pour (ré)assurer « l’équilibre de la Maison » ? Comment ces trois leviers d’activation de l’intérêt général – Gestion – Vision – Action – s’articulent-ils pour former le « juste » barycentre d’une co-construction à la hauteur de nos défis communs ? Plus de 1.000 idées ont émergé de ce temps de réflexion prospective.

Ce mois de Janvier 2021, 3 ans après, il s’agira de voir les avancées, de partager les raisons de faire le « pari de la confiance » à la fois sur l’accélération de la sortie de crise, et plus structurellement sur la capacité collective à réussir l’Agenda 2030 des Objectifs de Développement Durable (ODD).


[Baromètre] : « Le mécénat d’entreprise en France »

ADMICAL vient de publier son baromètre annuel. Découvrez les chiffres et analyses sur les dernières tendances du mécénat d’entreprise.

Consulter l'infographie

Communiqué d'ADMICAL

Malgré la crise, les entreprises mécènes affirment leur volonté d’engagement pour 2021

La hausse du mécénat constatée ces dernières années se confirme dans le dernier baromètre Admical (1) tant en nombre de mécènes qu’en budget alloué, et malgré un contexte économique morose, 72% des entreprises mécènes prévoient de stabiliser leur budget mécénat en 2021 pour faire face aux besoins massifs des associations. Pour autant l’incertitude reste de mise car certaines entreprises pourraient bien être rattrapées par leurs difficultés financières. 87% des mécènes interrogés alertent sur le fait que l’engagement sociétal des entreprises risque d’être ralenti par la crise économique.

« La crise sanitaire, économique et sociale que nous traversons aura un impact majeur sur l’engagement des entreprises mécènes. Elle a réveillé l’urgence d’agir pour celles qui en ont les moyens et nous nous réjouissons de voir que de nombreux mécènes déclarent d’ores et déjà qu’ils stabiliseront leurs budgets mécénat pour l’année à venir ! Cependant nous restons prudents. Certains mécènes risquent de réduire la voilure ou de réorienter leurs dons, ce qui aura un impact non négligeable sur de nombreux acteurs de l’intérêt général, qui ont besoin du mécénat pour continuer leurs actions dans la culture ou le sport par exemple », déclare François Debiesse, président d’Admical.

Des perspectives d’engagement plutôt favorables pour 2021 malgré un contexte économique en berne

Des mécènes fortement touchés par la crise sanitaire et la réforme de la loi mécénat

En 2019, la loi Aillagon a connu une réforme majeure, limitant le taux de réduction fiscale pour les grandes entreprises (de 60 à 40% pour les dons supérieurs à 2 millions d’euros par an) et facilitant les dons des petites entreprises jusqu’à 20 000 euros. Cette instabilité juridique et fiscale générée par la réforme devrait impacter plus d’un quart des entreprises mécènes en France qui prévoient de faire évoluer leur budget ou leur stratégie de mécénat pour s’adapter à ces nouvelles règles. Parmi elles, les PME mécènes sont les plus nombreuses à faire évoluer leur engagement.

Par ailleurs, la crise sanitaire bouleverse les mécènes dans leurs habitudes et les poussent à s’interroger sur leur rôle et leurs capacités à agir dans les prochaines années. Ainsi, 58% des PME mécènes, 64% des ETI mécènes et plus de 8 grandes entreprises sur 10 changeront leur stratégie de mécénat, leur budget ou les deux suite à la crise sanitaire. Au global, 60% des entreprises mécènes interrogées par l’IFOP prévoient que leur politique de mécénat sera impactée par la crise sanitaire liée au Covid-19 et 87% d’entre elles estiment que l ́engagement sociétal des entreprises risque d’être ralenti par la crise économique.

Malgré les difficultés, les entreprises affirment leur volonté de maintenir leur engagement sociétal

Pour autant, 72% des entreprises interrogées prévoient de maintenir leur budget mécénat à l’avenir. 10% des entreprises mécènes pensent même pouvoir augmenter le montant de leurs dons en 2021. Seules 14% d’entre elles pensent être dans l’obligation de diminuer leur budget mécénat, voire pour 2%, de le supprimer complètement.

Ces déclarations sont plutôt encourageantes au regard de la crise que l’on traverse et des besoins immenses auxquels font face les associations et autres acteurs de l’intérêt général.

« Nous restons très vigilants car, malgré ces déclarations encourageantes, il est à craindre un ralentissement des engagements des grandes entreprises qui subissent de plein fouet le double impact de la réforme et de la crise » alerte Sylvaine Parriaux, déléguée générale d’Admical.

Une réorientation des budgets vers le social et la santé qui laisse présager des difficultés majeures pour les autres secteurs de l’intérêt général.

Pour 85% des entreprises mécènes interrogées, il est important de privilégier le domaine du social à l’avenir. 83% pensent même que certains domaines seront délaissés au profit des actions de solidarité.

Ces chiffres sont à mettre en corrélation avec la précédente étude menée par Admical en juin 2020 (2) qui annonçait que 41% des entreprises mécènes prévoyaient de revoir leur stratégie mécénat, 7% étant même certaines de s’engager dans de nouveaux domaines.

« Il existe un risque majeur de hiérarchisation des causes par les mécènes ! Bien sûr les besoins sont immenses dans les secteurs du social et de la santé en ces temps de crise sanitaire, mais il ne faut pas oublier tous les autres secteurs de l’intérêt général dont les missions sont tout autant fondamentales », déclare François Debiesse, président d’Admical.

 

Une progression continue du mécénat en France qui s’affirme comme une pratique stratégique pour les entreprises.

La hausse du mécénat se confirme

Depuis 2010, le nombre d’entreprises mécènes ne cesse d’augmenter. C’est en moyenne 10 000 entreprises supplémentaires qui deviennent mécènes chaque année. Une progression constante qui se confirme entre 2017 et 2018 avec près de 12 000 nouvelles entreprises mécènes en un an. Au total, en 2018, la France compte 96 000 entreprises ayant déclarés leurs dons auprès de l’administration pour un montant de plus de 2 milliards d’euros. Pour autant, toutes les entreprises ne déclarent pas leurs dons (ou pas totalement) et ce pour des motifs variés : manque de temps, manque de connaissance du dispositif, volonté de ne pas faire jouer le levier fiscal… Aussi, Admical estime que le nombre total d’entreprises mécènes en France est toujours de 9% pour un montant global de dons compris entre 3 et 3,6 milliards d’euros.

Un mécénat stratégique de plus en plus assumé par les entreprises

Les motivations qui poussent les entreprises à devenir mécènes sont nombreuses. Parmi elles, la contribution à l’intérêt général (89%), l’incarnation des valeurs de l’entreprise (86%) et le soutien à l’innovation sociale (81%) sont les trois motifs les plus souvent cités. Viennent également la valorisation de l’image et de la réputation de l’entreprise (80%) ; le renforcement de l’ancrage territorial (71%), la cohésion interne de l’entreprise (68%) ou encore le développement de nouvelles relations avec les partenaires (65%).

« Le mécénat est désormais assumé comme un outil de plus en plus stratégique pour les PME et ETI. Nombre de dirigeants.es nous disent régulièrement qu’il est un outil efficace et attractif de leur politique d’engagement, qui plus est très accessible », explique Sylvaine Parriaux, déléguée générale d’Admical.

Des pratiques d’engagement de plus en plus structurées

Depuis plusieurs années, Admical constate une professionnalisation accrue du secteur du mécénat qui se confirme avec ce nouveau baromètre.
La création d’une structure dédiée au mécénat (fondation, fonds de dotation, association…) n’est plus l’apanage des grandes entreprises puisque près de la moitié des entreprises (48%) y ont recours pour réaliser (totalement ou en partie) leurs actions de mécénat. En 2019, 1/3 des PME mécènes et 1/3 des ETI mécènes ont réalisé leurs actions de mécénat via un véhicule juridique.

La mesure d’impact est également de plus en plus courante. 25% des entreprises mécènes déclarent créer un cadre de suivi et d’évaluation de leurs actions de mécénat. Cependant la maturité des entreprises sur ces sujets est très différente selon leur taille. Si 92% des grandes entreprises mécènes ont formalisé un cadre d’évaluation, seulement 16% des PME mécènes s’y sont intéressées.

Enfin, le mécénat collectif, dont les vertus sont nombreuses, est désormais pratiqué par 23% des mécènes. Sans surprise, les grandes entreprises sont les plus enclines à agir en collectif (51%), généralement avec l’ambition de répondre de manière holistique à une problématique sociétale spécifique. Au contraire, les PME privilégieront l’approche territoriale pour renforcer les liens avec les autres mécènes et répondre aux besoins locaux prioritaires.

Le sport et l’environnement progressent mais le trio de tête des secteurs les plus soutenus se maintient (social, culture et éducation)

Les domaines du social, de la culture et de l’éducation restent les trois domaines prioritaires soutenus par les mécènes. À eux seuls, ils captent 55% du budget global du mécénat. Suivent ensuite, juste derrière, le sport (15% du budget) et la santé (14%) dont on peut s’attendre à ce que le budget soit bien supérieur lors du prochain baromètre en raison de la crise sanitaire. Pour la première année, le domaine de l’environnement monte dans le classement. Bien que son poids dans le budget global du mécénat reste faible, les entreprises sont plus nombreuses à s’engager dans ce secteur (13%). (3)

Plus d’informations sur www.admical.org

  1. Baromètre Admical 2020 : Le mécénat d’entreprise en France. Pour étudier la progression du nombre de mécènes en France et analyser les évolutions, Admical s’appuie depuis 2 ans sur les chiffres du Ministère de l’Economie et des Finances. Les plus récents portent sur l’année 2018. Pour détailler les pratiques des entreprises mécènes en France, Admical se base cette année sur une enquête téléphonique réalisée par l’institut IFOP, complétée par un questionnaire online, auprès de plus de 1 400 entreprises. L’enquête porte sur leurs pratiques de mécénat pour l’année 2019.
  2. Covid 19 : premiers impacts sur l’engagement des mécènes – ADMICAL
  3. Le baromètre Admical 2020 comporte également 4 modules spécifiques à retrouver dans la version complète portant sur le mécénat dans le domaine du sport, de la culture, le mécénat dans les territoires et le mécénat de compétences.