Un guide qui rassemble des conseils et bonnes pratiques digitales pour gérer son activité à distance après le confinement. Questions abordées : “Capitaliser sur les bonnes pratiques de la gestion associative à distance”, “Innover sur les méthodes de collecte”, “Repenser le lien à distance avec la communauté de bénévoles”,…

L’objectif de ce guide : accompagner les associations dans leur apprentissage à l’ère du numérique de l’après-confinement.

Dans l’urgence de continuer à s’adapter en cette crise du COVID-19, les acteurs de l’accompagnement unissent leurs expertises associatives, bénévoles et digitales pour proposer aux associations un guide complet et faire face aux problématiques auxquelles les associations sont confrontées ou vont se confronter dans les semaines à venir.

Portées par la valeur commune d’entraide collective, ce guide a été réalisé par WEBASSOC avec l’aide de HELLOASSOLATITUDESTOUSBENEVOLES et PASSERELLES & COMPETENCES.

Découvrez le guide >

Découvrez les résultats de la mission ministérielle «Accélérer les alliances stratégiques entre associations, entreprises et collectivités territoriales »

Le 16 octobre 2019, à l’occasion du Forum National des Associations et des Fondations, le Secrétaire d’Etat Gabriel ATTAL a confié à la Députée Cathy RACON-BOUZON, Députée des Bouches du Rhône, et à Charles-Benoît HEIDSIECK, Président-Fondateur du RAMEAU, une mission sur les alliances stratégiques entre associations, entreprises et collectivités territoriales. Ce 7 mai 2020, le triple résultat des travaux a été présenté au Secrétaire d’Etat.


Participez à l’enquête : #Covid-19, où en sont les associations après le confinement ?

Aujourd’hui, à l’heure du déconfinement, une nouvelle enquête est lancée pour mieux comprendre la situation des associations dans cette période particulière. Comment se fait l’éventuelle reprise d’activité ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? les solutions mises en place ? les besoins d’appuis ? et les perspectives pour l’avenir ?

Une première enquête a permis de donner la parole aux responsables associatifs pour décrire la situation de leur association, tout au long de la période de confinement. Cette fois, il vous est proposé de vous exprimer, dans des circonstances nouvelles, celles d’une éventuelle reprise progressive d’activité de votre association.

Membres du bureau ou du conseil d’administration, ou encore dirigeants salariés d’une association, vous êtes invités à  prendre quelques minutes pour répondre à ces questions. Vos réponses sont essentielles pour nous permettre de continuer de témoigner des difficultés rencontrées par les associations, auprès des autorités publiques, y compris et avant tout au plan sectoriel et local.

Répondez à l’enquête >

Cette enquête menée par le Mouvement associatif et le Réseau National des Maisons des Associations a été construite avec l’appui de Recherches & Solidarités, en lien avec la DJEPVA (Direction Jeunesse, Education Populaire et Vie Associative) du Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse, et en partenariat avec le CNEA et France Générosités.


Image premiers resultats de l enquete sur

Résultats et plaidoyer suite à l’enquête « #Covid-19 : quels impacts sur votre association ? »

Découvrez les enseignements de l’étude sur les impacts du Covid-19 sur les associations (2ème analyse)  lancée le 20 mars dernier par Le Mouvement associatif. Ce diagnostic est la base d’un plaidoyer adressé à l’Etat.

L’enquête

Une enquête de 20 questions s’adressant aux responsables associatifs bénévoles ou salariés a été lancée le 20 mars dernier par Le Mouvement associatif, en lien avec le RNMA et conduite par Recherches et Solidarités. Son objectif est de leur permettre de témoigner des premières difficultés rencontrées par les associations à cause du COVID-19.

En 10 jours, l’enquête avait récolté près de 12 000 réponses. Les premiers résultats avaient été communiqué le 1er avril.

Le Mouvement Associatif vient publier une 2ème analyse de l’étude sur l’impact du Covid-19 sur les associations en France qui se base sur les réponses de plus de 16 000 responsables associatifs. (Publication le 20 avril)

Au sommaire :

  • Eléments de contexte
  • La démarche
  • Très forte participation
  • Méthodologie
  • Le maintien des relations avec les bénévoles et les adhérents
  • La capacité de mobilisation citoyenne
  • Les impacts du COVID-19 sur l’activité des associations
  • Les impacts économiques redoutés à moyen terme
  • Les besoins d’accompagnement
  • Les spécificités des associations employeurs
  • Echantillon et précisions méthodologique

Consulter les résultats de l’enquête réalisée du 20 mars au 7 avril 2020 >

Le plaidoyer du Mouvement Associatif

« Plus de 16000 associations ont répondu à l’enquête. Ce grand nombre de répondants, qui dénote de la grande mobilisation des acteurs associatifs, permet d’avoir une photographie significative de la situation actuelle. Les résultats témoignent de l’implication des acteurs associatifs face à la pandémie mais aussi de leurs grandes inquiétudes concernant la poursuite de leurs activités et plus généralement, l’avenir de leur structure. Fort de ce diagnostic, Le Mouvement associatif demande à l’Etat un soutien plein et entier aux associations, à travers notamment 3 grandes mesures :

  • Un pacte de sécurisation des subventions
  • Un fonds de soutien aux associations
  • L’ouverture d’une discussion sur un plan de relance post-crise »

Consulter le plaidoyer faisant suite à l’enquête >Consulter l’actualité du Mouvement associatif >


Participez à l’enquête : « #Covid-19 : quels impacts sur votre association ? »

Le Mouvement associatif, avec l’appui de Recherches & Solidarités, lance une enquête pour recueillir les premiers impacts de la crise sur les associations.

L’Institut IDEAS vous invite vivement à y participer. En effet, vos réponses sont essentielles pour nous permettre de témoigner, dès les prochains jours, des difficultés actuelles des associations, auprès des autorités publiques, y compris et avant tout au plan local.

Cette enquête s’adresse aux responsables d’associations, membres du bureau ou du conseil d’administration, ou encore salariés. Elle s’inscrit dans le dialogue instauré entre les autorités publiques et le Mouvement associatif, en lien avec le Réseau National des Maisons d’Associations. Ce dialogue permet aux associations d’être pleinement intégrées aux efforts consentis pour accompagner au mieux les acteurs économiques du pays. Ces quelques questions visent à :

– analyser les impacts humains et économiques des circonstances actuelles, sur la situation des associations

– préciser les moyens qui leur permettraient, à court et moyen terme, de les limiter.

Merci de prendre 5 minutes pour remplir cette enquête

Participez

N’hésitez pas à relayer largement cette enquête dans vos réseaux.


logo de l'institut

Participez à la consultation en ligne sur les besoins de connaissance sur les associations

Partagez vos besoins en matière de connaissance sur le secteur associatif.

Il est encore temps de participer à la consultation lancée par l’Institut français du Monde Associatif.

Qui est l’Institut français du Monde associatif ?

L’Institut français du Monde associatif, sous égide de la Fondation pour l’Université de Lyon, a pour ambition de promouvoir et de développer la connaissance du monde associatif.

Trois missions déclinent cette ambition :

  • Inciter la recherche et l’orienter sur des sujets d’intérêt
  • Rassembler et diffuser les résultats de la recherche et les ressources de connaissance auprès du secteur
  • Structurer un réseau de connaissance sur le fait associatif et rapprocher acteurs associatifs et chercheurs autour d’enjeux communs

Une consultation inédite en France sur les besoins de connaissance du monde associatif

L’Institut souhaite contribuer au développement et à la promotion de la recherche sur le monde associatif tout en étant un lien utile entre acteurs et chercheurs.

Sa première année d’activité lui a permis d’initier un état de l’art de la connaissance, de recenser les chercheurs en activité et d’identifier les travaux en cours.

Pour développer encore la recherche et l’orienter sur des sujets d’intérêt, pour la société et pour les acteurs, l’Institut lance aujourd’hui une consultation inédite en France. Vers quels sujets utiles aux acteurs associatifs orienter les travaux de recherche ? A quels besoins de la société la recherche sur le fait associatif devrait-elle mieux répondre ? Quels sont les attentes des acteurs et des chercheurs vis-à-vis d’un Institut dédié au développement et à la promotion de la connaissance sur les associations ?


Deux personnalités de l’Institut IDEAS rejoignent l’équipe des experts de l’Institut ISBL

Isabelle GOUGENHEIM, Présidente de l’Institut IDEAS et Paul PRUD’HOMME, Président du Comité Expert IDEAS, viennent renforcer la communauté des experts de l’Institut ISBL.

L’Institut ISBL est un think tank qui a pour objectif la promotion de « l’entrepreneuriat associatif » comme force de transformation sociale.

À ce titre, il a invité des personnalités de premier plan, au regard de leur connaissance de l’ESS, de leurs convictions ainsi que de leur investissement personnel depuis de nombreuses années, dans cette démarche de changement.

Vous retrouverez leurs chroniques dans la newsletter ISBL MAGAZINE.

Photo d'Isabelle Gougenheim

Isabelle GOUGENHEIM

Présidente bénévole de l’Institut IDEAS

Administratrice générale au Ministère de l’Economie et des Finances, actuellement conseillère à la Médiation des entreprises de ce ministère

Paul PRUD’HOMME

Commissaire aux comptes – Expert Comptable – Président du Comité Expert IDEAS


logo de l'institut

Participez à la consultation en ligne sur les besoins de connaissance sur les associations

L’Institut français du Monde Associatif se met à l’écoute des besoins de connaissance des associations et lance une consultation auprès des acteurs associatifs et des chercheurs.

Qui est l’Institut français du Monde associatif ?

L’Institut français du Monde associatif, sous égide de la Fondation pour l’Université de Lyon, a pour ambition de promouvoir et de développer la connaissance du monde associatif.

Trois missions déclinent cette ambition :

  • Inciter la recherche et l’orienter sur des sujets d’intérêt
  • Rassembler et diffuser les résultats de la recherche et les ressources de connaissance auprès du secteur
  • Structurer un réseau de connaissance sur le fait associatif et rapprocher acteurs associatifs et chercheurs autour d’enjeux communs

Une consultation inédite en France sur les besoins de connaissance du monde associatif

L’Institut souhaite contribuer au développement et à la promotion de la recherche sur le monde associatif tout en étant un lien utile entre acteurs et chercheurs.

Sa première année d’activité lui a permis d’initier un état de l’art de la connaissance, de recenser les chercheurs en activité et d’identifier les travaux en cours.

Pour développer encore la recherche et l’orienter sur des sujets d’intérêt, pour la société et pour les acteurs, l’Institut lance aujourd’hui une consultation inédite en France. Vers quels sujets utiles aux acteurs associatifs orienter les travaux de recherche ? A quels besoins de la société la recherche sur le fait associatif devrait-elle mieux répondre ? Quels sont les attentes des acteurs et des chercheurs vis-à-vis d’un Institut dédié au développement et à la promotion de la connaissance sur les associations ?


Farandole de personnages se tenant la main

[Candidatez] Parcours d'accompagnement à l'innovation dédié aux têtes de réseaux associatives

Le Mouvement associatif et l’ADASI lancent un parcours dédié à l’innovation, premier parcours d’accompagnement collectif du programme “Les réseaux en têtes”. L’Institut IDEAS soutient cette initiative qui valorise les têtes de réseau associatives, n’hésitez pas à candidater.

RÉSEAUX ASSOCIATIFS ” INNOVER N’EST PAS CLICHÉ” !

L’innovation est une notion que l’on associe plus facilement aux start-up qu’aux associations. Celles-ci sont pourtant les acteurs clés sur les territoires ! Pour animer et valoriser cette dynamique d’innovation, les têtes de réseau associatives jouent un rôle majeur structurant.

Vous êtes une tête de réseau ou une association nationale avec des antennes territoriales ?

Vous souhaitez développer une réelle dynamique d’innovation au sein de votre réseau ?

Vous souhaitez échanger avec vos pairs, bénéficier d’apports d’expertises, de conseils personnalisés ?

Alors candidatez au parcours d’accompagnement dédié à l’innovation, premier parcours d’accompagnement collectif du programme “Les réseaux en têtes” proposé par le Mouvement associatif et l’ADASI.

L’appel à candidatures est ouvert jusqu’au 6 janvier inclus. 
(court questionnaire à renseigner)


Couverture de l'étude sur la générosité des français 2019

[Publication] « La générosité des Français » : 24ème édition

Couverture de l'étude sur la générosité des français 2019

Recherches et Solidarités publie son étude annuelle sur la générosité des Français en 2018. Les chiffres confirment la baisse des dons pressentie par le secteur.

Résumé réalisé par Recherches et Solidarités

Les sources de l’étude

Les dons déclarés fiscalement par les Français : plus de 5 millions de foyers fiscaux ayant déclaré des dons aux associations en même temps que leurs revenus, et 20 000 donateurs assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), en 2018.

L’observation des montants collectés par 83 associations et fondations représentant 1,32 milliard d’euros.

Une année 2018 difficile

L’inquiétude liée au prélèvement à la source et les troubles sociaux de fin d’année ont clairement perturbé la collecte, mais le bilan est moins mauvais qu’on ne pouvait le craindre : une baisse de 2% des montants reçus par les associations, confirmée par notre suivi de la collecte.

 

Le passage de l’ISF à l’IFI a divisé par deux le nombre des assujettis, ce qui a engendré une baisse de 58% des dons déclarés. Il a impacté les fondations, principales bénéficiaires, de façon inégale : d’après notre panel, leurs ressources ont diminué de 10% environ en moyenne.

 

Parmi les points rassurants 

Le don moyen déclaré au titre des revenus a, une nouvelle fois, augmenté, passant la barre des 500 euros. En parallèle, le don moyen IFI est un peu supérieur au don moyen ISF de 2017.

 

Les jeunes sont moins nombreux que les autres à donner, mais ceux qui le font, réalisent un « effort de don », calculé en divisant le don moyen par le revenu moyen, très proche de celui des plus de 70 ans.

Une approche territoriale et une synthèse illustrée

Ce bilan de l’année 2018 comporte une approche par région et par département, présentant, d’une part, la densité des donateurs et, d’autre part, le don moyen annuel.