Couverture de l'étude sur la générosité des français 2019

Recherches et Solidarités publie son étude annuelle sur la générosité des Français en 2018. Les chiffres confirment la baisse des dons pressentie par le secteur.

Résumé réalisé par Recherches et Solidarités

Les sources de l’étude

Les dons déclarés fiscalement par les Français : plus de 5 millions de foyers fiscaux ayant déclaré des dons aux associations en même temps que leurs revenus, et 20 000 donateurs assujettis à l’impôt sur la fortune immobilière (IFI), en 2018.

L’observation des montants collectés par 83 associations et fondations représentant 1,32 milliard d’euros.

Une année 2018 difficile

L’inquiétude liée au prélèvement à la source et les troubles sociaux de fin d’année ont clairement perturbé la collecte, mais le bilan est moins mauvais qu’on ne pouvait le craindre : une baisse de 2% des montants reçus par les associations, confirmée par notre suivi de la collecte.

 

Le passage de l’ISF à l’IFI a divisé par deux le nombre des assujettis, ce qui a engendré une baisse de 58% des dons déclarés. Il a impacté les fondations, principales bénéficiaires, de façon inégale : d’après notre panel, leurs ressources ont diminué de 10% environ en moyenne.

 

Parmi les points rassurants 

Le don moyen déclaré au titre des revenus a, une nouvelle fois, augmenté, passant la barre des 500 euros. En parallèle, le don moyen IFI est un peu supérieur au don moyen ISF de 2017.

 

Les jeunes sont moins nombreux que les autres à donner, mais ceux qui le font, réalisent un « effort de don », calculé en divisant le don moyen par le revenu moyen, très proche de celui des plus de 70 ans.

Une approche territoriale et une synthèse illustrée

Ce bilan de l’année 2018 comporte une approche par région et par département, présentant, d’une part, la densité des donateurs et, d’autre part, le don moyen annuel.